×
+ L'ÉDITO
Par Mohamed CHAOUI
Le 06/12/2021
Accélération

C'est la dernière ligne droite du projet de loi de finances pour 2022. Après son adoption à la...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Archives

Articles de L'Edition N° 5642 Du Mercredi 27 novembre 2019

A La une

Lévothyrox, médicament destiné au traitement de l’hypothyroïdie, est en ce moment difficile à trouver dans les pharmacies. En fait, le Maroc importe en moyenne 320.000 doses par mois... Lire la suite

Contrôle fiscal: Le débat contradictoire formalisé

C’est l’une des recommandations des dernières assises de la fiscalité. Les contribuables bénéficient de la possibilité de donner des explications et de fournir des justificatifs lorsqu’un inspecteur constate des anomalies dans sa comptabilité au terme d’une opération de contrôle fiscal... Lire la suite

Enquête L’Economiste-Sunergia: 1 Marocain sur 2 a voyagé l’été dernier

«Etes-vous partis en vacances l’été dernier?». A la réponse de cette question, plus de 1 Marocain sur 2 affirme ne pas avoir voyagé lors de la dernière saison estivale. Sur un échantillon de 1.000 répondants, 51% des personnes sondées par le cabinet d’études Sunergia (dans le cadre du concours My Market Insights Vague 6: voir encadré) confirment qu’ils ne sont pas partis en vacances l’été 2019... Lire la suite

Résultats sociétés cotées: Les banques serrent la vis sur les dépenses

A trois mois de la fin de l'année, les résultats des banques cotées se présentent plutôt bien. Les quatre groupes ayant publié leurs résultats au 3e trimestre (Attijariwafa bank, BCP, BMCE Bank of Africa et Crédit du Maroc) ont cumulé un bénéfice de 8,5 milliards de DH en hausse de 4,8%... Lire la suite

Les Marocains, champions de l'incivisme au volant!

Partenaire d'ADM sur plusieurs projets, Vinci Autoroutes vient d’intégrer le Maroc dans son baromètre de conduite responsable. Et la 1re étude ,réalisée par Ipsos, dresse un état des lieux des comportements des Marocains au volant... Lire la suite

Casablanca Qui va payer l’ardoise salée de m’dina bus?

Fournisseurs de pièces de rechange, distributeurs de carburant, assureurs… Des dizaines d’entreprises menacées de faillite suite au départ de m’dina bus. L’ancien délégataire du transport par bus à Casablanca n’a pas honoré ses engagements, laissant une ardoise salée après son départ fin octobre dernier. Abandonnées à leur sort, plusieurs entreprises crient au scandale. A qui doivent-elles s’adresser pour recouvrer les créances en souffrance? M’dina bus, Alsa ou la commune? Lire la suite

Editorial