×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Arabes

Par L'Economiste| Edition N°:1763 Le 07/05/2004 | Partager

Depuis fort longtemps, on sait que le Moyen-Orient est une zone très complexe et très sensible. En y mettant les pieds, les Etats-Unis l’ont transformé en un désordre général et sanglant. Les répercussions de ce désordre n’ont pas fini de se faire sentir, même dans les pays éloignés du théâtre des conflits.Washington appuie sans condition les options politiques de Sharon et adopte la même attitude en Irak, où l’armée, la police et l’Etat irakien ont été dissous dès le lendemain de l’invasion. Pourtant, les Etats-Unis continuent d’y mener une guerre féroce. C’est une guerre contre la population civile elle-même, puisqu’il n’y a plus d’armée. Le comportement des Etats-Unis en Irak n’est rien d’autre qu’une opération coloniale dans le style le plus exécrable qui soit. Ils bombardent les maisons, ils tirent sur tout ce qui bouge, ils arrêtent et torturent tout ce qui leur paraît suspect. Nous sommes très loin des intentions annoncées au départ: ils disaient qu’ils étaient venus pour apporter la démocratie et la liberté.Pour les Irakiens, cette liberté et cette démocratie à l’américaine ont un drôle de goût! Dans tout cela, le plus insupportable c’est l’impuissance dans laquelle se trouve le monde arabe. La Ligue arabe est en pleine déliquescence et les Etats sont incapables de fournir le moindre soutien aux Irakiens, fût-ce un soutien moral.Les gouvernants arabes tremblent pour leur situation et essayent autant qu’ils peuvent de donner des gages de soumission. Cela ne change rien. Les Etats-Unis sont décidés à reconfigurer l’ensemble de la région à leur manière et à leur main. Les prochaines cibles sont connues: la Syrie, l’Iran, le Soudan et… l’Arabie saoudite. D’ailleurs, ce dernier ne sait plus à quel saint se vouer: Riad est déstabilisé de tous les côtés. Une seule chose est sûre: quel que soit le désordre, les Etats-Unis font en sorte que le pétrole continue à couler.Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc