×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

ADN

Par L'Economiste| Edition N°:4271 Le 08/05/2014 | Partager

ALORS que la conjoncture européenne donne des signes encourageants de détente,  les interrogations sur notre capacité à surfer sur cette éventuelle embellie se posent de nouveau.  Avec quelle marge  et dans quelles conditions pouvons-nous négocier la reprise?
Si le rebond de l’activité se confirme, les entreprises marocaines exportatrices accueilleront à coup sûr  la tendance pour ce qu’elle est censée être. C’est-à-dire l’imminence d’un retour des donneurs d’ordre qui se sont mis à la diète au plus fort de la crise, qui plus est sur le principal débouché, l’Europe.  D’autres opérateurs en revanche peuvent redouter une exacerbation de la concurrence et voir revenir des fournisseurs malmenés ces dernières années par la tempête financière mais aujourd’hui revigorés et avides de conquêtes de marchés émergents.
Dans un cas comme dans l’autre, il est fortement recommandé de s’y préparer en essayant de déployer des mesures pour combler les écarts de compétitivité. Le Maroc, on le sait, a du mal à se réveiller d’un long déclin commercial. La persistance d’un déficit abyssal et paralysant du compte courant à 68 milliards de DH, soit 8% du PIB, est là pour le rappeler.
Sur le plan du traitement, il y a quelques indices d’inflexion.  Il ne faut cependant pas que le sens du projet d’industrialisation défendu par la CGEM et réitéré  par le gouvernement se perde ou suscite de la défiance,  faute de déclinaison concrète.  Autrement, l’échec serait révélateur de fragilités importantes nichées au cœur même de l’ADN de l’économie marocaine, ou du moins de son état d’esprit.

Mohamed BENABID

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc