×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Racisme

Par L'Economiste| Edition N°:2325 Le 24/07/2006 | Partager

La destruction systématique du Liban par l’armée israélienne, avec l’aval, la protection et l’appui des Etats-Unis, donne à réfléchir à toute l’élite du monde arabe, qui pense et veut continuer à penser que l’occidentalisation est un choix idéal pour nos sociétés.Le Liban est l’un des pays arabes les plus occidentalisés. Il est l’un de ceux qui ont donné le plus de gages de leur adhésion au monde occidental. Beyrouth s’est alignée sur les positions et orientations des Etats-Unis. Le pays a fait le choix démocratique. Comme le voulaient Israël et les Etats-Unis, le Liban a rompu avec la Syrie. Bref, le pays du cèdre a donné toutes les garanties possibles pour s’aligner sur les desiderata occidentaux. Il croyait qu’il pourrait ainsi poursuivre sa reconstruction et que, ce faisant, il concluait une alliance implicite avec Washington, ce qui aurait fait du Liban un de ses protégés dans la région.Rien de tout cela n’a compté. Il a suffi d’un acte de banditisme, de ces actes (qui entre pays civilisés se traitent de manière civilisée), pour qu’Israël réduise le Liban à néant.Ce qu’il faut retenir c’est que ce sont les populations civiles qui ont été prises pour cible ainsi que les infrastructures économiques lesquelles viennent juste d’être reconstruites. Cela dénote bien une volonté délibérée de casser toute velléité de développement et d’accession au monde moderne. Dans cette agression contraire à tous les principes, Israël n’est pas le seul coupable. Actuellement le principal ennemi des sociétés arabes, occidentalisées ou pas, c’est les Etats-Unis. Toute leur politique dans la région dénote le mépris et l’arrogance absolument insupportables. Leur projet de démocratisation du monde arabe est du vent. Washington fait preuve d’un racisme évident à l’égard de ce qui provient et concerne le monde arabe. Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc