×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
L'Edito

Prévention

Par L'Economiste| Edition N°:2081 Le 08/08/2005 | Partager

Les imams constituent un important relais lorsqu’ils sont bien utilisés. Imaginez les gisements que représentent les causeries du vendredi, les cérémonies religieuses, les possibilités qu’elles offrent y compris pour cibler les endroits les plus enclavés. Quelle campagne de Com peut se prévaloir d’une telle force de frappe?Un des plus importants challenges de la réforme religieuse en cours c’est justement d’en faire bon usage. On attend de nos fquihs un meilleur encadrement spirituel mais aussi une plus grande mobilisation sur des chantiers où les politiques gouvernementales marquent parfois un essoufflement. Associer par exemple les imams aux campagnes de sensibilisation à la sexualité et la planification familiale est une mesure salutaire. Il faut pouvoir discuter ces sujets-là sans gêne ni désapprobation. Comme les médecins, les imams disposent d’une légitimité qui leur permet d’informer des implications socioéconomiques de la planification familiale, ses bienfaits pour la santé de la mère, de l’enfant et pour la qualité de l’éducation. Ils peuvent trouver les mots qu’il faut pour parler sexualité sans trop heurter les sensibilités des populations ciblées. Dans le domaine de la prévention, c’est clair, ils ont la capacité d’influer les comportements au moyen de l’information, de l’enseignement et aussi d’un effort de renouveau spirituel des fidèles.Sur les questions de santé maternelle et reproductive, il serait regrettable de laisser les blocages religieux s’ériger en obstacle à la prévention. Certes, il y aura toujours des intransigeants à faire du surplace. Surtout lorsqu’il s’agit de repenser les schémas de pensée. Or nous savons que des phrases sorties de leur contexte comme “reproduisez-vous” peuvent avoir des conséquences incalculables. Ici aussi, surfons tous sur cette prise de conscience que la parole de Dieu est sacrée mais que son interprétation ne l’est pas.Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc