×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    L'Edito

    Modernisation

    Par L'Economiste| Edition N°:2077 Le 02/08/2005 | Partager

    La nationalité pourra être transmise, également, par la mère, comme elle est transmise par le père.Une telle mesure constitue un acte structurant pour l’ensemble de la société. En effet, elle réduit l’inégalité entre l’homme et la femme et elle accentue la réforme de la famille.Dans sa quête de modernité, pendant longtemps, le Maroc s’était attaqué directement aux aspects les plus aboutis de cette dernière, tentant avec plus ou moins de bonheur de les imposer à un plus grand nombre possible de personnes. Mais souvent, cela a eu pour conséquence l’acquisition d’un vernis de modernité, alors que la vraie mutation, quant à elle, s’est mal faite.Le système a changé. Ces dernières années, la plupart des mesures adoptées sont d’essence différente.Elles s’attaquent au cœur même de la question, à savoir que, si nous voulons un Maroc moderne, il faut avoir d’abord une société moderne. Si nous voulons une société moderne, nous devons gommer les aspects archaïques existants, pour les remplacer par des règles susceptibles de pousser, peu à peu, vers une société plus dynamique et plus égalitaire.En un mot, la question de la modernité est reprise à sa base. La démarche doit être soulignée car elle n’est pas facile.Cette démarche rationnelle ne manquera pas en cours de route de donner parfois une impression d’instabilité. On renonce à un système dans la perspective de lui en substituer un autre, mais le passage du premier au second ne se fait pas du jour au lendemain. Il est affaire d’années et même de générations. Il fallait avoir le courage de commencer, car sans cela, la modernisation demeurait un mythe totalement inaccessible pour le plus grand nombre.Néanmoins, il y a une double difficulté dans cette démarche: il faut d’un côté, continuer à poser les réformes structurantes, en dépit des difficultés ainsi créées et gérer le passage mouvant qui va d’un type de société à un autre.Abdelmounaïm DILAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]conomiste.com
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc