L'Edito

Tournant

Par Nadia SALAH| Edition N°:5200 Le 01/02/2018 | Partager
nadia_salah.jpg

Les entreprises attendent beaucoup de ce mécanisme bizarre où les banques vont se substituer à l’Etat pour rembourser la TVA. Il y en a pour 10 milliards de DH, ce qui est tout sauf une peccadille.

Certes on aura raison de dire que cela n’épuise pas les impayés publics, que l’Etat continue d’appliquer une scandaleuse taxe sur l’investissement aux meilleures de ses entreprises publiques, que la pression fiscale n’est ni juste ni loyale, que l’Etat a perverti pour longtemps les relations interentreprises… Oui tout cela est vrai. Et on peut même ajouter que la tenue des comptes de dettes ou de cotisations n’est pas très transparente.

Il n’empêche, une fois n’est pas coutume dans cette colonne, que l’on saluera le travail du ministre des Finances, Mohamed Boussaid, et de son département. Il a modernisé  une idée inventée dans les années 1980 avec l’aide de la Banque mondiale, pour apurer les dettes croisées des entreprises publiques: «j’emprunte pour m’obliger à payer».

Ce n’est pas stupide, c’est même un système malin,  car le résultat dépend de la puissance du prêteur. Impossible de ne pas rembourser à la Banque mondiale. Impossible d’envoyer promener les banques, quand elles viendront récupérer leurs sous.
La solution actuelle de Boussaid  est d’emprunter l’argent que l’Etat n’a plus  aux banques de la place afin de payer un petit tiers des arriérés de TVA. Cela va soutenir le petit redémarrage que l’on voit depuis quelques mois.

Mais cette solution n’est pas gratuite: quelque 350 millions de DH plus les faux frais.  Ce qui va faire sursauter bien des contribuables. La somme est énorme, d’autant plus énorme qu’elle ne concerne qu’une partie du problème des dettes publiques. Et que l’on va mettre beaucoup de temps pour désintoxiquer les relations financières entre entreprises privées.

Mais le tournant est pris.  La leçon ne sera pas chère si elle est bien apprise.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc