L'Edito

Social

Par | Edition N°:916 Le 14/12/2000 | Partager

Les travailleurs du Maroc doivent beaucoup au gouvernement de gauche... français de 1936. Le Front Populaire a marqué de son empreinte la loi française, et bien sûr le Maroc sous le Protectorat, par de grandes mesures comme les congés payés ou la retraite. Depuis, les lois sociales ont beaucoup changé avec Mai 68 et les gouvernements de gauche, mais peu au Maroc.Il n'y a plus que M. Abbas El Fassi, -qui préside son premier conseil de la CNSS-, qui puisse changer cela avant 2002.On attendait de l'Alternance qu'elle laisse à l'Histoire un code du travail adapté, une assurance-maladie obligatoire, une chute du chômage. Les gouvernements promettent depuis 20 ans, sans suite, malgré des besoins urgents. Il n'y a rien eu sous Youssoufi I qu'un relèvement du Smig de 10%. Le dialogue social, c'est surtout des titularisations ou des promotions qui ne concernent que les fonctionnaires, chers au coeur des ministres, pour la plupart fonctionnaires. Pour le privé, il y a peu.M. Abbas El Fassi a pris en charge le délicat portefeuille du social, avec un ministère qui a peu de moyens et peu de pouvoir décisionnel, comparé aux Finances, à l'Intérieur et au secteur privé qui recrute, gère et licencie. Mais à tort ou à raison, il sera tenu, es qualité, pour responsable du chômage, des occupations d'usine, de la faiblesse des retraites et de la couverture sociale. Tous ces problèmes sont complexes et nécessitent du temps, des experts, des commissions, des lois et des décrets. De tout cela, le citoyen est gavé. Il veut du concret pour sa poche, son mal, son fils chômeur.Soit M. El Fassi boucle en deux ans les mesures dans le pipe, avec les textes et la mise en oeuvre, et il en tirera le plus grand bénéfice politique pour lui, son parti et sa coalition; soit il s'oublie comme ses prédécesseurs dans ses relations interministérielles, les commissions et les experts, et il donnera raison à ses amis, qui le croient piégé dans ce poste ingrat.Khalid BELYAZID

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc