Société

Gazelles and Men Rally: Paul Belmondo guest-star

Par Karim Agoumi | Edition N°:5141 Le 03/11/2017 | Partager
Il parraine ce nouveau raid automobile jusqu’au 11 novembre
Cartes, Road Book… Une course de navigation à l’ancienne
gazelles-and-men-rally-041.gif

C’est parti! Le sud du Maroc devient jusqu’au 11 novembre le terrain de jeu de dizaines de mordus d’asphalte qui participent à la première édition du Gazelles and Men Rally  (Ph. L’Economiste)

Renouer avec les plaisirs de la conduite sauvage et authentique. C’est ce que propose Maienga, société organisatrice du Rallye Aïcha des Gazelles, à travers la première édition du «Gazelles and Men Rally». Une course de navigation à l’ancienne qui se déroule dans le sud du pays jusqu’au 11 novembre prochain et met de côté tout recours à la technologie actuelle. 

Une manifestation  parrainée par Paul Belmondo, habitué des rallyes automobiles. Il prendra le volant en compagnie de son coéquipier Guy Leneveu, navigateur chevronné de renom. L’évènement a également pour ambassadeur national l’aventurier et conférencier marocain Nacer Ibn Abdeljalil, connu pour avoir atteint le Pôle Nord en 2015.

Un rallye-raid international accessible à tous qui propose de s’essayer au hors piste dans des disciplines aussi diverses que le 4*4 ou encore le Quad. Au total, pas moins de 29 équipages dont 23 mixtes sont de la partie, incluant 25 hommes et près de 23 femmes. Des passionnés de sport mécaniques originaires de sept pays dont notamment le Maroc, le Canada, la Belgique ou encore la France.

Une épreuve qui se distingue par son concept à la fois original et saisissant. «Gazelles and Men» comporte en effet des courses qui bannissent l’utilisation de GPS ou d’ordinateur de bord. Les participants sont uniquement équipés d’une boussole, d’une règle de navigation et d’une carte pour un retour aux sources de l’aventure.

Ils reçoivent également un «Road Book» qui leur révèle leur tracé journalier. Des outils qui leur permettront de tracer leur route pour rejoindre en un minimum de kilomètres parcourus les différents points de contrôle (checkpoints) du circuit. Une performance qui nécessitera à la fois rigueur, précision, méthodologie et endurance. L’expérience sera aussi axée sur l’intuition puisque les conducteurs doivent continuellement anticiper les difficultés rencontrées sur le terrain telles que le franchissement de reliefs capricieux ou encore des conditions météorologiques difficiles.

Un évènement sportif qui a nécessité un important déploiement logistique. Les coureurs se reposeront tout d’abord dans un bivouac itinérant nécessitant six heures de montage et trois heures de démontage. Les organisateurs n’ont pas non plus lésiné sur les moyens techniques. Un atelier mécanique mobile est également mis à la disposition des participants, assurant à la fois l’entretien et la réparation de leurs véhicules. Des camions citernes délivreront par ailleurs du carburant sur place durant toute la durée de l’épreuve.

 

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc