Entreprises

Pollutec: Les solutions vedettes du salon

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5135 Le 26/10/2017 | Partager
Les Italiens en force avec 17 entreprises
La valorisation des déchets du cacao, un projet clé à décrocher en Côte d’Ivoire

La valorisation des déchets intègre lentement les mœurs des entreprises depuis 4-5 ans. Au lendemain de la COP22, la prise de conscience de la gestion de l’environnement se traduit dans les faits. «Les entreprises s’équipent plus en équipements de gestion de déchets bureautiques, qu’en machines de gestion des déchets industriels (destruction, broyage et compactage)», témoigne un exposant italien.

Pour le volet environnement, les grands groupes industriels comme Centrale Danone, Cosumar, Coca Cola…montrent la voie. Dans le cadre du salon Pollutec, Casablanca a accueilli des entreprises venues de 18 pays (Italie, France, Allemagne, Espagne…). Les Italiens sont venus en force avec 17 entreprises, parmi lesquelles l’équipementier Panizzolo. L’entreprise expose ses broyeurs à métaux, cisailles rotatives et systèmes de séparation.

L’originalité réside dans le broyeur à métaux mobile. Nord Engineering est pour sa part spécialisé dans la collecte de déchets domestiques robotisée. Concentrés de technologie, ses caissons sont vendus à 120.000 euros/unité, ses camions à 270.000 euros. Au Maroc, l’entreprise italienne fournit des collecteurs comme Derichebourg (Marrakech, El Jadida..) et Pizzorno. Autre exposant italien qui fait valoir ses solutions: Rototec. Il fabrique de la tuyauterie en polyéthylène.

La nouveauté, ce sont les toilettes mobiles chimiques avec des prix variant entre 600 et 700 euros. Avec ses produits, Rototec cible les entreprises de travaux publics. L’entreprise a d’ailleurs décroché un marché en Côte d’Ivoire, où elle déploie sa solution de fosse septique polyéthylène, qui présente l’avantage d’être imperméable contrairement au béton, qui favorise la contamination de la nappe phréatique.

Présent au salon en tant que pays invité d’honneur, la Côte d’Ivoire est venue en prospection et expose les opportunités d’investissement dans le pays. Le pays à l’honneur tient un stand principalement animé par des fonctionnaires du ministère ivoirien de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable (Agences nationales de l’environnement, de la salubrité urbaine, le Centre ivoirien Antipollution) et la CGECI (patronat ivoirien). «Nous proposons des opportunités d’investissement avec un transfert d’expériences en perspective», soutient Carole Toutoukpo, responsable de la délégation ivoirienne.

Les opportunités à saisir ne manquent pas pour les entreprises marocaines. La Côte d’Ivoire est un pays agricole. Il est le premier producteur mondial de cacao. Au bas mot, le pays a une production moyenne annuelle de 1,2 million de tonnes de cacao, soit 41% de l’offre mondiale. Il y a un potentiel dans la valorisation de la biomasse agricole par procédé de méthanisation. «Ce tonnage ne représente que 30% du Cacao (fèves). Les 70% restants (cabosses) ne sont pas valorisés et rejetés dans l’environnement», explique Noël Koudou, fonctionnaire ivoirien.

Pareil pour l’anacarde… Des marchés sont à décrocher dans le traitement des boues industrielles… Une multitude de projets que des entreprises marocaines spécialisées pourraient exploiter à l’échelle du continent. De sources ivoiriennes, il y a une réflexion qui a été menée pour éventuellement dupliquer le modèle marocain de Pollutec l’année prochaine à Abidjan.

Prix Cleantech

La start-up Bio Drive décroche le grand prix Cleantech, avec une enveloppe de 200.000 DH. Elle est spécialisée dans la transformation des huiles usagées en biodiesel. 6 autres entreprises ont été primées, sur 30 entrepreneurs finalistes, à l’issue de la 2e compétition du programme. Cleantech Maroc est mené avec l’appui du FEM et de l’Onudi. L’objectif de ce programme est la promotion des innovations en technologies propres et de l’entrepreneuriat vert à travers l’organisation de compétitions annuelles visant à récompenser les projets les plus innovants, ainsi que la mise en place d’un programme d’accélération et d’accompagnement personnalisé des projets.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc