Entreprises

Energie: De l’intelligence artificielle pour réduire la consommation

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5133 Le 24/10/2017 | Partager
Consommer moins et mieux, l’objectif d’eLum
La startup vient de lancer son premier projet à Tanger
energie-elum-033.gif

Le système permet de charger et de décharger les batteries au meilleur moment, grâce à un module électronique doté d’intelligence artificielle (Ph. Adam)

Baisser la facture électrique de ses clients, tel est le but que poursuit eLum. La jeune startup marocaine vient de présenter son premier projet au Maroc. Il s’agit d’un système intégré de gestion et de stockage d’énergie électrique et solaire installé pour le compte de la société Bonima-Steri, une usine dédiée à la fabrication d’éléments stériles pour le domaine médical dans la zone franche de Tanger.

Il est composé d’un ensemble de panneaux solaires, de batteries et d’un module électronique «intelligent» permettant de lisser les pics de consommation. C’est cet élément qui constitue la pièce maîtresse et où réside la valeur ajoutée d’eLum. «Le système dispose d’une intelligence artificielle qui lui permet de choisir la configuration optimale en termes de consommation électrique» affirme Karim El Alami, cofondateur d’eLum.

L’ensemble dispose d’une série de capteurs installés sur les différentes machines de l’usine et qui permettent de connaître l’évolution de la consommation électrique tout au long de la journée et même de la prévoir avec une marge d’erreur de 95%, selon El Alami. Un logiciel évalue ces données et lance la recharge sur le réseau électrique des batteries ou à partir des panneaux solaires en fonction du meilleur ensoleillement ou de la meilleure tranche tarifaire. Ces batteries alimenteront les installations de l’usine au moment du pic de consommation et permettront de le lisser, évitant de passer dans la tranche de consommation supérieure.

Le système dispose aussi d’un autre atout, celui de se prémunir des coupures électriques en puisant dans les batteries au moment où le réseau ferait défaut. Les économies en énergie espérées atteignent les 15 à 20%, selon El Alami, d’autant plus que le prix des intrants ne cesse de baisser. Celui des cellules solaires par exemple a été divisé par 4 en 5 ans. Pour les batteries, la tendance est la même avec des développements technologiques qui laissent présager des sauts qualitatifs comme l’utilisation de batteries lithium-ion au lieu de celles au plomb par exemple.

A noter qu’eLum est une jeune startup qui a été lancée il y a 2 ans. Elle a déjà à son actif l’installation de plusieurs sites similaires avec une puissance globale de 3 MW.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc