Impact Journalism Day

Du soleil, des piétons et des lampadaires écolos

Par C. HALLÉ | Edition N°:5052 Le 23/06/2017 | Partager
lampadaires_ecolos_p_ix_052.jpg

Des lampadaires fonctionnant à l’énergie solaire s’allument tout seuls la nuit, uniquement quand il y a des personnes à proximité. But de cette invention: réduire la pollution, mais aussi les dépenses d’électricité (Ph. EnGoPlanet)

Des villes du monde entier dépenseraient plus de 40 milliards de dollars par an pour les 300 millions de lampadaires, émettant 100 millions de tonnes de CO2 chaque année. Une start-up newyorkaise veut transformer l'industrie de l'éclairage public et rendre les villes plus intelligentes et autonomes en énergie.

De la magie? Pas du tout! Des ingénieurs à Las Vegas, dans l’ouest des États-Unis, testent en ce moment un système original pour éclairer les rues de la ville. Des lampadaires fonctionnant à l’énergie solaire s’allument tout seuls la nuit, uniquement quand il y a des personnes à proximité. But de cette invention: réduire la pollution, mais aussi les dépenses d’électricité.
Située en plein désert, Las Vegas bénéficie d’un fort ensoleillement tout au long de l’année. La ville est donc un lieu idéal pour utiliser l’énergie solaire. C’est pour cette raison que l’entreprise EnGoPlanet a récemment installé 4 lampadaires écolos sur une place fréquentée de la ville.
Le système est assez simple. Une batterie est reliée à des panneaux solaires arrondis situés au-dessus des lampadaires. Ils stockent un maximum d’énergie pour éclairer la place. Et ce n’est pas tout. La batterie est aussi reliée à des dalles cinétiques intégrées dans le trottoir.
À chaque fois qu’un piéton marche sur les dalles, celles-ci captent l’énergie produite par son déplacement. Grâce à des petits générateurs, chaque pas fournit 4 ou 8 watts, selon la pression exercée. Si le système montre son efficacité, il sera étendu à d’autres grandes villes américaines comme New York ou Los Angeles. L’entreprise cherche aussi à collecter de l’argent sur le site Indiegogo, afin de fournir de l’électricité propre et gratuite dans des villages pauvres en Afrique.

C. Hallé

quotidien.jpg

 

 

 

ijd-logos.jpg

 

 
  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc