L'Edito

Les virgules

Par Nadia SALAH| Edition N°:5204 Le 07/02/2018 | Partager
nadia_salah.jpg

Le ministre de l’Economie et des Finances  veut aller très vite. Pas question donc de traîner autour de la solution consistant à emprunter aux banques  les 10 milliards de DH pour payer les entreprises qui attendent leur remboursement de TVA. On fera remarquer que les deux tiers (au moins) des dettes impayées ne le seront pas dans un avenir prévisible. On aura raison de souligner l’énormité du trou restant et qui pénalise  tous les investissements  alors qu’il manque tant d’emplois!

Mais ne boudons  pas notre plaisir et faisons comme si nous étions au seuil d’une solution globale: souvent ça marche.

Cette solution a été inventée  par des gens comme Mohammed Kabbaj, Abdelaziz Meziane ou Mohamed Berrada dans les années 1980, pour faire face aux dettes croisées que les entreprises publiques avaient entre elles. Elle a bien fonctionné même si comme aujourd’hui, c’était une solution chère.  Comme celle d’aujourd’hui est une solution coûteuse.  Mais il n’y en a pas d’autres.

Ce qu’il faut surveiller, c’est évidemment le rendu de l’affaire.
Les  bureaucraties ont toutes les ficelles en main. En matière de finances publiques, encore plus pour la fiscalité, il y a mille façons de s’apercevoir qu’une virgule manque, et qu’en conséquence,  le remboursement devient impossible!

Ce jeu a été joué pendant des années, dès avant 2010, pour retarder les paiements des chantiers et fournitures commandés par l’Etat. Si la crise mondiale de 2007 n’avait guère touché le tissu des entreprises marocaines. Par contre l’Etat impécunieux a été ravageur.

Le Maroc a cassé ses belles entreprises de génie civil, écrasé les fournisseurs de l’ONEE et des collectivités locales… et donné aux sociétés survivantes le réflexe de ne plus payer ses dettes. La pire des pestes que puisse avoir une nation. Le ministre Boussaid veut en sortir: il faut l’aider en surveillant que les remboursements soient loyaux et rapides.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc