L'Edito

Le pire du pire

Par Nadia SALAH| Edition N°:5205 Le 08/02/2018 | Partager
nadia_salah.jpg

L'année prochaine, comment  World Justice Project, un think tank qui note les pays en fonction de leur respect du droit, va-t-il s’y prendre pour classer le Royaume? Sur la base de 2016-17, on a reculé de sept places d’un seul coup parce que les droits à l’information ne sont plus garantis pour les citoyens marocains. Pour résumer: ce n’était pas génial avant, mais nous régressons obstinément et avec application.

On avait fait de gros progrès avec El Youssoufi et Jettou. Sous leur mandat sont apparus par exemple l’obligation d’annoncer les lois et décrets en projet, la diffusion des projets des marchés publics et l’explication des choix, la publication des comptes des entreprises de l’Etat, les documents explicatifs de la loi de finances. Plus tard, l’Istiqlalien Karim Ghellab, lors de son passage à la tête de la Chambre des Représentants, avait bataillé pour favoriser la diffusion des informations et données.

Mais il a eu du mal à amener le gouvernement de l’époque, celui de Benkirane, à informer réellement les citoyens: on se souvient du goût immodéré pour des crocodiles, en lieu et place de communication respectueuse des droits des citoyens, procédure connue pourtant depuis longtemps et nommée «Open government».

A la prochaine enquête de WJP, comment expliquera-t-on  que le président de la Chambre des Conseillers traîne des journalistes et un élu en justice pour avoir informé les gens? Comment expliquera-t-on que le code de la presse a supprimé les peines de prison pour les inscrire ailleurs en les doublant? Comment expliquera-t-on que la loi toute neuve sur l’accès à l’information ferme presque toutes les portes?

Le pire du pire: comment est-il possible que la profession qui devrait être la plus sensible aux droits de l’Homme, les avocats, laisse un bâtonnier publier une directive pour leur interdire de parler et d’expliquer au public ce qu’il doit savoir sur ses droits?!
(lire aussi l'article en rubrique justice)

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc