L'Edito

L'exemplarité

Par | Edition N°:889 Le 07/11/2000 | Partager

Le ministre marocain des Droits de l'Homme s'est vu confier la présidence de la Commission "démocratie et culture politique" lors du Symposium sur la démocratie dans l'Espace Francophone organisé à Bamako, du 31 octobre au 3 novembre.Ce fut là une reconnaissance internationale de l'exemplarité de l'expérience démocratique marocaine, surtout que participaient aux travaux de cette commission, des ONG telles que la Fédération Internationale des Droits de l'Homme et Reporters sans Frontières...La liberté de la presse est considérée comme le pilier fondamental de la construction démocratique. Le Maroc a réalisé de grandes avançées dans ce domaine. Il serait désastreux que de tels acquis soient remis en cause. Le retrait de l'accréditation du représentant de l'AFP induit des interrogations.Dans l'art de la guerre, l'information et la désinformation constituent des armes redoutables. Les différentes sources contactées insistent sur le fait que la liberté de la presse n'est pas remise en cause. Cependant, la démocratie crée forcément des failles en matière de défense nationale, car l'ennemi peut aussi abuser de cette liberté à ses propres fins. Il semble qu'il y ait un plan d'action ennemi visant à saboter le processus démocratique, en multipliant les provocations. Il s'agit de jeter la zizanie entre la monarchie, les partis politiques et l'armée. Le but étant d'affaiblir le pouvoir marocain avant toute négociation et en même temps stopper le processus démocratique dont l'exemplarité peut être contagieuse.C'est une phase délicate que le Maroc traverse actuellement. Il est fondamental que le processus démocratique continue, car outre le fait que c'est un choix de société, il constitue notre principal arme face aux adversaires. L'amélioration de notre positionnement sur le plan international en est la preuve.Abdelmounaïm DILAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc