L'Edito

Kidnapping

Par | Edition N°:913 Le 11/12/2000 | Partager

Nous regrettons profondément et condamnons l'interdiction des hebdomadaires Assahifa, Le Journal et Demain. Il s'agit là d'un principe: l'interdiction d'un média menace l'ensemble des autres médias.En revanche, nous ne pouvons nous solidariser des comportements de MM. Boubker Jamaï, Ali Amar et Ali Lamrabet.Ces trois personnes se sont livrées à plusieurs reprises à des kidnappings de valeurs: des dettes impayées deviennent sous leur plume une "bataille pour la liberté d'expression", l'exploitation à des fins d'influence de faits anciens plus ou moins prouvés devient "un devoir de mémoire", le respect dont est entouré le nom du père et du grand père devient le droit d'échapper à la règle commune, la sanction d'un faux et usage de faux en écriture bancaire devient un acharnement anti-jeune, l'aide et le soutien de la profession deviennent le tribut obligatoirement dû à leur infaillibilité intellectuelle... L'adhésion de la société marocaine à des valeurs universelles est une obligation. C'est un champ nouveau dans lequel entrent le Maroc et les Marocains. Ni l'éducation familiale, ni celle de l'école n'ont préparé cette révolution des idées et des comportements. Les expériences étrangères donnent des référents, mais le risque d'y confondre la forme et le fond n'est pas négligeable tant qu'il n'y a pas de réappropriation locale de ces valeurs universelles. C'est beaucoup de temps, d'énergie, d'efforts perdus lorsque ces valeurs nouvelles à installer sont dévoyées de leur sens pour être utilisées à des fins affairistes ou de domination.Si l'erreur et le tâtonnement sont normaux, en revanche l'obstination dans l'erreur et ce, en utilisant les moyens modernes de communication, ceux qui, justement, sont les plus exigeants en matière de valeurs, ne peut que susciter une inquiétude légitime.Abdelmounaïm DILAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc