Flash

Madrid se prononce sur Gibraltar après le Brexit

Par L'Economiste| Le 06/08/2017 - 20:58 | Partager
Madrid se prononce sur Gibraltar après le Brexit

Alors que les négociations vont lentement sur les conditions de retrait de la Grande Bretagne de l'Union européenne, la question de Gibraltar était suivie avec attention au Maroc. Britannique depuis le début du XVIIIe siècle, l'autre "Rocher" (avec Monaco) d'Europe, est constamment revendiqué par l'Espagne. Mais à mi-voix. En effet, le "Djebel Tarik" entretien autour de lui une économie qui n'existerait pas sans les privilèges fiscaux et légaux... Plus de solides usages illégaux. Comme Ceuta et Melilla Avant l'entrée de l'Espagne dans l'Union Européenne, il y eu des moments très tendus entre Madrid et Londres.

Après le vote des Britanniques exigeant la sortie de l'Union européenne, les quelques 30.000 Gibraltariens se sont élevés contre le retour vers l'Espagne. Madrid vient donc d'annoncer, par la voix de son ministre des affaires étrangères, qu'elle ne demandera pas la fin de l'occupation anglaise. Le retour de Gibraltar e Espagne aurait donné de très sérieux arguments pour le retour de Ceuta et Melilla vers le Maroc.

L'une des principales activités légales, en dehors des activités navales et militaires, est la possibilité de contourner les lois européennes de l'industrie du jeu sur internet.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc