Flash

Détenus du Hirak : Le niet du Tribunal de Casablanca

Par L'Economiste| Le 05/10/2017 - 16:18 | Partager
Détenus du Hirak : Le niet du Tribunal de Casablanca

Les détenus du Hirak resteront bien en prison en attendant leur jugement. La Chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca a en effet rejeté, jeudi, toutes les requêtes de liberté provisoire pour les mis en cause dans les événements d’Al-Hoceima. Le tribunal a reporté l’examen de leur dossier au 17 octobre prochain. Au total, 21 accusés sont poursuivis au niveau de ce tribunal, dont 3 en état de liberté.

Les accusations qui pèsent sur les prévenus sont lourdes. Elles portent notamment sur l’"atteinte à la sécurité intérieure de l’État", "tentatives de sabotage, de meurtre et de pillage" et "réception de fonds, de donations et d’autres moyens matériels destinés à mener et à financer une activité de propagande à même d’attenter à l’unité et la souveraineté du Royaume".

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc