Flash

Agression d’enseignant: El Othmani réagit

Par L'Economiste| Le 10/11/2017 - 11:39 | Partager
Agression d’enseignant: El Othmani réagit

« La problématique de la violence dans les établissements d’enseignement exige l’adoption d’une approche “intégrée” à même de l’endiguer et d’en limiter les incidences, en impliquant l’ensemble des parties concernées par la réforme du système d’éducation et de formation ». C’est ainsi que le Chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani s’est exprimé hier au sujet des violences à l’encontre des enseignants lors de l’exercice de leurs fonctions. Et cela lors d’une rencontre avec les responsables centraux du ministère de l’Education nationale. Il rajoute que « l’approche répressive ne suffit pas à elle seule pour endiguer ce phénomène incluant les dimensions psychologiques, scientifiques et sociales ». Toutefois, El Othmani insiste sur le fait que « ces évènements sont condamnables et rejetés dans leur intégralité », en faisant observer que les cas de violence dans les classes et les établissements d’enseignement ne sont que des exceptions et non pas la règle. Le ministère par intérim de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed El Aaraj quant à lui a pris une série de mesures préventives afin d’empêcher l’aggravation de ce phénomène à travers la formulation d’une stratégie de forte vigilance (en évitant les incidents) et la prévention.
Pour rappel, le budget alloué au secteur de l’éducation et de la formation dans la loi de finances 2018, sera de 59,2 milliards de dirhams, en hausse de 5 milliards de dirhams pour l’année 2017, en plus des emplois créés dans le secteur avec 55.000 postes entre 2018 et -2019.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc