L'Edito

Equation

Par Mohamed BENABID| Edition N°:5121 Le 06/10/2017 | Partager
mohamed_benabid.jpg

L'immensité des besoins sociaux appelle à une mobilisation urgente. Les derniers chiffres du HCP sur le profil de la pauvreté sonnent à cet égard comme un rappel douloureux. Cependant, aussi terrible soit cette réalité, les 4 millions de pauvres que recense officiellement le HCP ne doivent pas détourner les regards des priorités.

Sur 10 ans, le Maroc a pu réduire la pauvreté chez près de 4,7 millions de personnes. Ce n’est peut-être pas assez mais ce n’est pas à négliger non plus. Il faut être aveugle pour ne pas en relever les causes. C’est avant tout le train économique, aussi lent soit-il, qui y a contribué. Seulement, cela ne s’est pas ressenti partout. Au fur et à mesure que la croissance se déplaçait vers les villes, les inégalités augmentaient ailleurs.

Le pays a presque éradiqué l’extrême pauvreté dans les zones urbaines même si la question du pouvoir d’achat reste posée. Ceux qui sont exclus sont majoritairement des personnes rurales qui sont privées de sources de revenus, d’emplois, faute d’infrastructures de base: hôpitaux, écoles, routes...

Sous une variable ou sous une autre, qu’il s’agisse de procéder par le jeu des aides ciblées ou par celui des investissements productifs, l’équation économique n’est jamais loin. Dans le chantier de justice sociale, c’est donc à ce délicat exercice d’équilibriste qu’il faut se livrer pour soigner tant les inégalités... que la compétitivité des entreprises.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc