L'Edito

Coupables

Par | Edition N°:866 Le 04/10/2000 | Partager

Ce qui se passe actuellement en Palestine dépasse en horreur tout ce que l’on pouvait imaginer. C’est un véritable génocide. Israël se livre délibérément et froidement à un carnage sur les populations civiles palestiniennes.La Communauté internationale, dans le meilleur des cas, condamne mollement pour le principe, mais, en réalité, laisse faire. Il apparaît ainsi que la morale internationale est sélective. Israël n’est pas un Etat fiable. Les accords de paix n’ont pas la même signification pour lui. Nous nous sommes lourdement trompés lorsque nous avons cru qu’Israël était désireux de faire évoluer la situation pour arriver à une paix définitive. L’erreur était de croire qu’Israël est un Etat comme les autres. Il est maintenant évident, même pour les plus crédules, qu’Israël est un Etat fondamentalement raciste. Si l’on considère ce qui se passe actuellement, c’est toute la société israélienne qui est coupable. Par une ironie, dont l’histoire a le secret, les Israéliens ont épousé la logique de force et la logique raciale de domination qui furent celles de leurs bourreaux durant la Deuxième Guerre mondiale. Aucune société normale n’aurait admis de laisser perpétrer le massacre auquel se livrent les soldats israéliens actuellement. Dorénavant, cette vérité-là devra être prise en considération dans toute relation - conflictuelle ou pas - avec cet Etat. Il n’octroie pas aux concepts et aux mots les sens que les autres Etats leur donnent. Tout comme les nazis, paix signifie pour lui soumission et nettoyage ethnique. Désormais, les Etats arabes doivent savoir qu’Israël ne connaît qu’une seule logique, celle de la force. C’est un interlocuteur constamment et fondamentalement de mauvaise foi. Abdelmounaïm DILAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc