Edition N° 5208 | Le 02/13/2018
Plus la fracture scolaire s’agrandit, plus des fissures sociales s’installent. A terme, nous risquons de nous retrouver avec des populations qui s’ignorent et qui, peut-être, se haïssent (Ph. SIT) (Les visages ont été modifiés) A l’école publique, les enfants issus de milieux difficiles se retrouvent désormais, dans la plupart des cas, entre eux. A ces élèves, le système sert une éducation...
Edition N° 5208 | Le 02/13/2018
Si rien ne change, les manifestations pour l’égalité des chances et l’inclusion économique, à l’image de celle des diplômés chômeurs, se multiplieront. Selon les sociologues, la transition pourrait se faire dans la douleur (Ph. Bziouat) Pour les sociologues, cette situation d’injustice sociale et d’inégalité des chances ne peut tenir longtemps. «Toutes les études le montrent, elle tiendra...
Edition N° 5205 | Le 02/08/2018
Dans un marché éditorial encore peu structuré, l’édition à compte d’auteur demeure importante. 25% des publications imprimées (718 titres en 2016-2017) sont à l’initiative d’auteurs qui s’autofinancent. C’est ce que révèle le rapport 2016-2017 de la Fondation du Roi Abdul-Aziz Al Saoud sur l’état de l’édition et du livre au Maroc (littérature, sciences humaines et sociales). «Cela minimise leurs...
Edition N° 5205 | Le 02/08/2018
Certaines disciplines vivent une véritable crise de productions. C’est le cas notamment de l’économie, de la gestion, des sciences et de la psychologie, dont la part reste marginale dans les catalogues des éditeurs Romans, poésies, nouvelles, littérature dramatique… Les créations littéraires continuent de monter en flèche ces dernières années. Elles représentent près de 25% de l’ensemble des...
Edition N° 5205 | Le 02/08/2018
Entre 2014-2015 et 2016-2017, le nombre de titres édités au Maroc a augmenté de plus de 56%. Près de 88,5% sont aujourd’hui imprimés (dont les deux tiers dans l’axe Casablanca-Rabat), et 11,5% sont sous format électronique Peut-on parler d’un marché en crise avec des éditions qui grimpent de 16% sur un an? En 2016-2017, près de 3.833 titres (livres, revues et publications numériques) ont été...
Edition N° 5203 | Le 02/06/2018
Près de la moitié des femmes cadres interrogées ne sont ni pour ni contre les quotas. La deuxième moitié est partagée, presque à parts égales, entre celles qui y sont favorables et celles qui les rejettent. Plus de la moitié de celles refusant les quotas ne donnent pas d’explication. Une sur trois pense que les femmes sont capables d’avancer sans discrimination positive. Une troisième...
Edition N° 5203 | Le 02/06/2018
■ «On ne s’en sortira pas sans passer par une loi»Laila Mamou, présidente du directoire de Wafasalaf «J’ai longtemps été contre la mise en place de quotas. J’étais convaincue qu’une femme, au même titre qu’un homme, ne peut avancer que par le mérite. Mais je me rends compte aujourd’hui que sans taux de représentativité féminine obligatoire, nous ne pourrons jamais avancer. A l’...
Edition N° 5198 | Le 01/30/2018
Les universités publiques accueillent 91,4% des effectifs de l’enseignement supérieur. Faute de moyens, financiers et humains, elles peinent à remplir correctement leur mission, notamment au niveau des établissements à accès ouvert, qui font face à une massification effrénée (87% des effectifs) Qui l’aurait cru. Ce sont aujourd’hui les universités publiques qui se plaignent de la «...
Edition N° 5198 | Le 01/30/2018
La rubrique «enseignants» brille par son absence. Cela aurait été intéressant de savoir ce que pensent les jeunes de leur corps enseignant. L’insertion professionnelle & entrepreneuriat est celle qui enregistre le moins d’avis favorables. Les facultés des sciences sont les moins performantes sur cet aspect, avec un taux de satisfaction autour de 5,8%. Le trio de tête est composé de l’ENCG...
Edition N° 5198 | Le 01/30/2018
Driss Mansouri, président de l’université de Casablanca: «Nous avons mené l’enquête dans une logique d’amélioration continue. Cela nous permettra de prendre des mesures correctives sur la base d’un tableau de bord précis, et de mettre l’argent là où il le faut» (Ph. Khalifa) - L’Economiste: Moins de trois étudiants de votre université sur dix sont satisfaits. Qu’est-ce que cela vous évoque...
  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc