Edition N° 5070 | Le 21/07/2017
Il en a pris des décisions Mohamed Hassad depuis sa nomination à la tête de l’Education nationale. Ré-autoriser les écoles privées à engager des profs du public, mettre fin aux vacances régionalisées, repeindre les murs de toutes les écoles, fixer la rentrée, pour la première fois, au 7 septembre, limiter le nombre d’élèves au primaire à 30 par classe… toutes ne sont pas stratégiques, mais elles...
Edition N° 5067 | Le 18/07/2017
Après un audit interne en 2014, pour évaluer le niveau des élèves en langues et en sciences, le réseau a décidé de prendre les devants. Un partenariat a ensuite été signé en mars 2016 avec l’Institut français du Maroc Après plus de trente ans d’arabisation, mal réfléchie et mal gérée, le bilan est bien fâcheux: les élèves de l’école publique ne maîtrisent plus ni l’arabe classique ni le...
Edition N° 5067 | Le 18/07/2017
Commencer sa carrière avec un salaire inférieur à 4.000 DH… Pas très gratifiant pour un lauréat d’un bac+4 ou bac+5. Seuls 7% réussissent à décrocher une rémunération de 10.000 DH et plus. Mais sur le marché du travail, c’est l’expérience que les employeurs valorisent le plus  Le premier job des jeunes cadres fraîchement diplômés, lauréats d’un bac+4 ou bac+5, ne correspond que rarement à...
Edition N° 5067 | Le 18/07/2017
Il ne sert à rien d’avoir les meilleures notes pour ensuite rater tous les concours, ou encore, s’orienter vers les mauvais cursus. Etre brillant ne suffit pas toujours. Il est aussi impératif de planifier son parcours et de travailler ses compétences comportementales. Dans les classes prépas, ce n’est pas le fort des étudiants. «Ils ont des lacunes en langues et communication, manquent de...
Edition N° 5067 | Le 18/07/2017
Payer jusqu’à plus de 4.000 DH par mois pour la scolarité de son enfant, engager, en plus, des profs pour des cours de soutien, réserver une à deux heures par jour aux devoirs, sans compter les cours hebdomadaires de langues… la scolarité des enfants peut se transformer en véritable cauchemar. Pris au piège entre une école publique défaillante et un système privé trop cher et rarement efficient,...
Edition N° 5062 | Le 11/07/2017
Lise Thériault, vice-Première ministre du Québec, ministre responsable de la Condition féminine et ministre en charge des PME, de l’Allègement réglementaire et du Développement économique régional: «Quand nous avons développé les centres à la petite enfance, le taux d’emploi des femmes a augmenté de manière exponentielle. Le PIB aussi» (Ph. F. Alnasser) Le Canada est le deuxième pays le...
Edition N° 5062 | Le 11/07/2017
Tayssir couvre aujourd’hui 860.100 élèves bénéficiaires, contre 87.795 il y a 9 ans, soit dix fois plus. Le programme ne compte plus seulement des écoliers, mais également des collégiens, car c’est au niveau du passage entre le primaire et le collège que l’on constate le plus d’abandons scolaires Offrir une allocation mensuelle aux parents à faible revenu (4 à 5% du budget des ménages)...
Edition N° 5062 | Le 11/07/2017
Les élèves sont encore trop nombreux à quitter l’école. Dans son enquête sur la rentrée 2016-2017 (voir L’Economiste n°5049 du 19 juin 2017), la Cour des comptes a révélé le nombre d’abadons enregistrés durant cette année scolaire. En se basant sur les données du logiciel de gestion des élèves, Massar, l’institution avance le chiffre de 218.141 décrochages (voir illustration), soit 4% de l’...
Edition N° 5062 | Le 11/07/2017
Les bacheliers scientifiques ne peuvent plus s’inscrire dans les classes préparatoires d’économie et de commerce, option technologie (ECT). Cette filière est désormais réservée aux seuls bacheliers en sciences économiques (option sciences économiques ou sciences de gestion comptable). Une circulaire du ministère de l’Education nationale, envoyée à toutes les académies régionales et à tous les...
Edition N° 5057 | Le 04/07/2017
Se projeter vers l’avenir, se fixer des objectifs de vie, planifier sa réussite… ce sont là des réflexes que l’école marocaine n’apprend pas à ses élèves. Même en étant surinformés (sites Internet spécialisés, forums de l’étudiant, dépliants, publicités…), les bacheliers fraîchement diplômés demeurent perdus. D’où l’importance de s’y prendre bien à l’avance, dès l’accès au lycée, voire...
  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc