Edition N° 4514 | Le 28/04/2015
Difficile la réforme de la filière céréalière. Depuis le lancement de la stratégie agricole, à peine 7 projets d’agrégation ont été planifiés. Excepté, le projet Tanmia Filahia  qui a démarré avec 2.500 ha, le reste cible essentiellement les semences sélectionnées. Un autre gros projet (15.000 ha): Zine Céréales est en cours d’installation avec un investissement prévisionnel de 82 millions de...
Edition N° 4514 | Le 28/04/2015
Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture: «Il était primordial d’installer et de soutenir des modèles de production viables et durables. Aujourd’hui, il est devenu urgent d’implanter de manière tout aussi structurelle des modèles de valorisation et de commercialisation. Ceci, sans pour autant délaisser l’amont agricole» Tout en rassurant sur le maintien du soutien à l’amont agricole, le...
Edition N° 4508 | Le 20/04/2015
Le prix de revient d’un quintal de farine nationale de blé tendre, sorti de la minoterie est de 325,40 DH dont il faut déduire le montant de la subvention qui est de 143 DH/quintal. En principe, le prix de vente au public majoré des frais d’approche est de 2 DH/kg. Un niveau, peu ou pas du tout pratiqué sur le marché De grandes avancées ont été franchies par le secteur meunier. Certaines...
Edition N° 4507 | Le 17/04/2015
La perspective d’une campagne céréalière record se précise. Sans vouloir donner de précisions, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture argumente le constat par les conditions climatiques favorables et l’utilisation intensive des intrants. A titre d’illustration, la consommation des semences sélectionnées a porté cette campagne sur le chiffre record de 1,5 million de quintaux. D’où la nécessité...
Edition N° 4507 | Le 17/04/2015
Pour la plupart des produits frelatés, le prix de la cession au détaillant est en dessous des montants de la TIC et de la TVA. Les analyses de laboratoire sont formelles: 80% des échantillons sont impropres à la consommation Boissons frelatées, fraude sur l’étiquette, et contenu et un grand manque à gagner pour le fisc. «La contrebande revient comme une litanie au fur et à mesure que la...
Edition N° 4507 | Le 17/04/2015
L’étau se resserre autour du marché des vins marocains. TVA spécifique (1 DH/litre) et TIC pénalisent surtout les vins ordinaires qui sont les plus consommés. A fin 2014, la TIC a enregistré un bond record de 270% par rapport à 2009 Une taxation en hausse soutenue, des marchés extérieurs, notamment européens, inaccessibles car, fortement subventionnés, démantèlement graduel des droits à l’...
Edition N° 4500 | Le 08/04/2015
Multiplication d’accords régionaux et bilatéraux et difficulté à mener les cycles de négociations. Depuis sa création il y a Le consensus difficile autour du GATT à Marrakech donnait déjà un aperçu sur la fragilité du processus de négociation. Le cycle inachevé de Doha allait le confirmer. 20 ans, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) n’a pas été capable de conclure un seul cycle. Après 13...
Edition N° 4500 | Le 08/04/2015
Une autre prouesse en toile de fond des accords du GATT, mais cette fois-ci journalistique. L’Economiste, jeune hebdomadaire à l’époque, a assuré quotidiennement et en anglais, la couverture de cet évènement historique de Marrakech L’Organisation mondiale du commerce célèbre son 20e anniversaire. Comme pour l’acte de naissance, la grand-messe se tient les 8 et 9 avril à Marrakech, sous le...
Edition N° 4498 | Le 06/04/2015
LE système de subvention du secteur agricole traîne de nombreux dysfonctionnements. Le dernier rapport de la Cour des comptes liste toute une panoplie liée notamment à la gouvernance, aux outils mis en place, aux procédures et aux délais de traitement des dossiers. Ceci, sans oublier le contrôle qui se limite souvent à l’aspect documentaire. S’ajoutent également des insuffisances en termes de...
Edition N° 4497 | Le 03/04/2015
Le Fonds de solidarité habitat et intégration de la ville s’éloigne de sa mission principale. Moins de la moitié des subventions a été allouée aux projets de résorption de l’habitat insalubre. Surtout sous le gouvernement Abbas El Fassi. Des régions comme l’Oriental, Chaouia-Ourdigha ou encore Tadla-Azilal en ont largement profité. Et les exemples relevés par les magistrats financiers sont...
  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc