Agenda

Zone industrielle de Ben M'Sik-Sidi Othmane : Les opérateurs industriels créent une association

Par | Edition N°:150 Le 20/10/1994 | Partager

Assobso, Association des opérateurs économiques de la zone industrielle de Ben M'Sik-Sidi Oth'Sane est créée depuis 2 mois. Elle regroupe 60 entreprises.

La zone industrielle de Ben M'Sik Sidi Othmane comprend 160 lots dont 100 sont déjà occupés. L'objectif de l'Association est de constituer un interlocuteur unique vis-à-vis des pouvoirs publics et communaux de la région pour la résorption des problèmes liés au cadre de vie de la zone.

Le Bureau de l'Association regroupe 14 membres et sa présidence est assurée par M. Ali Moamah, président-directeur général de Sinfa. Le Bureau tient une réunion mensuelle. Les professionnels aspirent à l'amélioration des conditions de sécurité et d'hygiène de la zone pour ce qui est du nettoyage, enlèvement des ordures, traitement sanitaire. Déjà les contacts avec les pouvoirs publics sont jugés positifs.

Le dialogue entre les deux parties est instauré et a permis l'amélioration des conditions de sécurité en installant un poste de police. Les responsables de la commune ont déjà entrepris des travaux pour le renforcement de l'éclairage public. Autre initiative: la zone industrielle est désormais desservie par une ligne d'autobus.

Rapprochement avec l'Université

L'Assobso demande également l'amélioration des infrastructures. L'état de la voirie, laissant actuellement à désirer l'Association, espère des voiries convenablement aménagées et assainies quant aux eaux usées et pluviales par un raccordement au réseau d'égouts.

Dans le même ordre d'idées, l'Association milite pour la création d'espaces verts.

Les industriels voudraient également entreprendre des discussions sur une éventuelle extension de la zone actuellement délimitée par le schéma directeur de la ville de Casablanca.

Les objectifs de l'Assobso visent également la création de liens d'échanges techniques et économiques entre les différentes entreprises en identifiant les opportunités et les synergies internes à la zone.

Les professionnels pensent à inciter la mise en place d'entreprises dans la zone qui s'occuperaient de tous les services annexes à leurs activités. A titre d'exemple, des sociétés de transport ou de restauration pourraient livrer l'ensemble des entreprises de la zone industrielle.

L'Association est actuellement à la recherche d'un rapprochement avec l'Université. Celle-ci pourrait effectuer des travaux de recherche pour le compte des industriels. De leur côté les entreprises proposeraient des postes de stages.

Laïla TRIKI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc