Eco-Consom

Regard sur l'actualité

Par L'Economiste | Edition N°:203 Le 09/11/1995 | Partager

L'Economiste-Euronews
La chaîne multilingue Euronews a conclu un accord avec le réseau international de journaux World Media, dont L'Economiste fait partie. L'accord a été rendu officiel à la convention de World Media qui s'est déroulée au Caire, à l'invitation d'Al Ahram, les 2, 3 et 4 novembre 1995, au Caire. Chaîne d'informations, Euronews pourra ainsi utiliser l'appui des journaux du réseau pour ses reportages à travers le monde. L'appui marocain d'Euronews sera donc L'Economiste.

La contrebande sur 2M: Des images saisissantes
Des images saisissantes des trafics, qui ne cherchent même pas à se cacher, c'est le témoignage qu'à proposé 2M dans son émission "Ça vous intéresse" du mercredi 8 novembre: ce sont des processions d'hommes, de femmes, d'enfants, de voitures, de mulets, chargés jusqu'à la limite de leur résistance. Plus dynamique que l'édition de l'année dernière, la nouvelle formule de "Ça vous intéresse", réalisée par Qorum et avec la collaboration de L'Economiste, veut s'approcher plus directement des préoccupations des gens, et ce de la manière même dont ces préoccupations sont vécues. Rappelons que L'Economiste a publié aussi, dans ses éditions des 26 octobre et 2 novembre, des reportages sur les régions du Nord du Maroc et sur Derb Ghallef à Casablanca montrant que les réseaux de contrebande fonctionnent toujours.

Oulaâlou, le prof politique
Facilité d'élocution, aisance de conception, le Pr Oulaâlou avait tout pour conquérir son public sur 2M le 1er novembre 1995. Mais pourquoi diable a-t-il fallu qu'il prenne autant de précautions oratoires pour expliquer qu'il s'exprimait à titre personnel? Les commentaires sont allés bon train: "Il veut s'isoler de son parti pour entrer seul au gouvernement", "mais non, il y a des débats internes, qu'il tient à respecter", "il veut rénover les débats, la preuve en est ses critiques sur la lenteur de la privatisation dont il avait combattu le principe même, il y a peu". Plus méchant: "il vend le singe et se moque de l'acheteur". Décidément, même les grandes figures de l'opposition ne trouvent pas facilement grâce devant le public qui veut du concret, tout de suite.

Discours Royal
Le Maroc a fêté jeudi 6 novembre le 20ème anniversaire de la Marche Verte, marquant la restauration de sa souveraineté sur les provinces sahariennes. Dans Son discours prononcé à l'occasion de cet événement, SM le Roi a réitéré son attachement au référendum, mais a précisé qu'il sera rejeté si le plan de paix élaboré par l'ONU n'est pas strictement respecté. Après le dossier du Sahara dont la gestion est partagée par tous les partis politiques, le Souverain a, dans la seconde partie de Son discours, abordé la réforme constitutionnelle prévue pour 1996 et les dossiers de l'enseignement, de l'économie et de la réforme administrative. SM le Roi a appelé à un véritable engagement pour "mettre le pays sur les bons rails".


Ouverture sur la TVM
Un vent d'ouverture souffle-t-il sur la TVM? Dans sa nouvelle grille, la première chaîne diffuse désormais une pièce de théâtre marocain un vendredi sur deux en tant que produit culturel local. Autres faits marquants: par deux fois, une scène montrant une personne en état d'ébriété n'a pas été censurée. Ces scènes courantes dans le théâtre populaire, étaient prohibées de l'écran. Les baisers sont toujours coupés dans les films pour ne pas choquer les familles.

"Femmes du Maroc" dans les kiosques
"Femmes du Maroc", nouveau mensuel, est dans les kiosques. Il est édité par Communication Economique, société éditrice de Téléplus et Maisons du Maroc. C'est Fatine Baryane qui pose pour la Une. Le contenu se veut pratique, à destination des femmes actives: commander au féminin, comment préparer une réunion. La mode, les fiches cuisine, les conseils de beauté sont toujours là.
Ce début novembre a vu le "paysage médiatique" s'enrichir de ce nouveau magazine et de l'hebdomadaire "Temps du Maroc" du groupe Maroc-Soir. Un autre magazine féminin, "La Citadine" sort son numéro 2 à grand renfort de publicité radio.

Le CISI et les tuyaux poreux
Le président du Comité d'Impulsion et de Suivi des Investissements, M. Mohamed Seqqat (gouverneur de Bank Al-Maghrib), nous signale que le CISI est bel et bien intervenu auprès des administrations impliquées dans l'affaire dite des tuyaux poreux (Cf L'Economiste du 5 octobre 1995: "Deux ans chez Kafka"). Le CISI est intervenu "bien que le projet ait "un caractère strictement commercial", domaine qui n'est pas du ressort du CISI. "Nous ne pouvions pas ne pas essayer de faire quelque chose", commente M. Seqqat. Le CISI a repris des démarches auprès des administrations (Agriculture, Commerce extérieur, Industrie), les mêmes qu'avait effectué l'entreprise Francimex. En y mettant tout son poids, le CISI a pu finalement obtenir en trois mois la rédaction d'un décret, conformément aux promesses faites par ces mêmes administrations à la société. La fiche de suivi du dossier chez le CISI signale que la lettre adressée par le CISI au MCI le 19 décembre 1994 est restée sans réponse. Cette fiche indique dans sa rubrique "résultats" que le décret finalement signé en janvier 1995 par le ministre des Finances n'a pas été paraphé par les autres ministres concernés en raison du changement de gouvernement.



Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc