Habillage_leco
Evénement

Réforme constitutionnelle: Le casting de la Commission

Par | Edition N°:3485 Le 14/03/2011 | Partager
De nombreux spécialistes du domaine retenus pour leurs qualités
Quelques portraits choisis

. Abdellatif Mennouni. Celui qui préside la Commission consultative de révision de la Constitution est un constitutionnaliste qualifié. Il est professeur à la faculté de droit de Rabat où il enseigne le droit constitutionnel. Ancien membre du Conseil constitutionnel et de la Commission consultative de la régionalisation, Abdellatif Mennouni, ex-président de Union nationale des étudiants marocains, a été membre de l’Instance équité et réconciliation aux côtés de Driss Benzekri. Il a également milité à l’USFP. Mais comme plusieurs cadres du parti, il a fini par prendre ses distances avec la politique.

. Omar Azziman
Il a une fibre prononcée pour les droits de l’homme. D’ailleurs, il a été ministre des Droits de l’homme et président fondateur de l’OMDH. Il a également présidé aux destinées du CCDH. Il a effectué un passage remarqué au département de la Justice où il avait démarré la réforme de manière progressive, un chantier qui a été stoppé dès que ce ministère a été confié à Mohamed Bouzoubaâ de l’USFP. Par la suite, Omar Azziman a été nommé ambassadeur du Maroc à Madrid, poste qu’il a occupé jusqu’à sa désignation à la tête de la Commission consultative de la régionalisation en janvier 2010. Pour l’heure, il est toujours président délégué de la Fondation Hassan II pour la communauté marocaine installée à l’étranger.

. Abdellah Saâf
L’ancien ministre de l’Education nationale est directeur du Centre des études et de recherches en sciences sociales. Ce professeur des sciences politiques à la faculté de droit de Rabat a publié plusieurs ouvrages et études en matière de sociologie politique. Saâf a été membre du PSD avant que le parti de Aïssa Ouardighi ne soit dissout dans l’USFP du temps où Mohamed El Yazghi était le premier secrétaire. Mais il a pris ses distances avec le militantisme. Aujourd’hui, il s’investit plus dans la recherche et dans les think-tank qui sont surtout tournés vers l’euromed.

. Mohamed Tozy
Professeur des sciences politiques à la faculté de droit de Casablanca, Mohamed Tozy enseigne aussi à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence en France. Il est également chercheur au Laboratoire euro-méditerranéen de sociologie dans la même ville. Mohamed Tozy est l’auteur de plusieurs études et ouvrages. Il est présenté comme l’un des spécialistes de l’islamisme au Maroc.
Les dernières années, ses sorties médiatiques s’étaient étendues à la réflexion sur le terrorisme. Mais son ouvrage le plus connu reste «Monarchie et islam politique au Maroc» qui a été traduit en arabe et en espagnol.

. Nadia Bernoussi
Professeur du droit constitutionnel à la faculté de Rabat dont elle était l’ancienne doyenne et à l’Ecole nationale d’administration, Nadia Bernoussi a acquis, en tant que constitutionnaliste, une réputation qui lui vaut de faire partie de plusieurs sociétés savantes.
Cette consultante internationale a aussi été conseillère spéciale du DG de l’Unesco. Ses chroniques dans le journal L’Economiste sont très suivies par les lecteurs. Elle est l’auteur d’une thèse d’Etat sur «Le contrôle de constitutionnalité au Maghreb. Essai d’interprétation de l’action des organes de contrôle en Algérie, au Maroc et en Tunisie».

. Driss Yazami
Driss Yazami connaît par cœur le domaine des droits de l’homme. Il est président du tout nouveau Conseil national des droits de l’homme qui remplace le CCDH. Il a été membre de l’Instance équité et réconciliation. Mais sa réputation dépasse les frontières du pays.
En effet, il a été secrétaire général de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme. Il cumule la présidence du Conseil de la communauté marocaine résidant à l’étranger.
Driss Yazami, ancien exilé, est diplômé du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris. Il a participé à la rédaction et à la coordination de plusieurs ouvrages collectifs notamment «Pour les droits de l'homme».

Les autres membres

Les autres membres de la Commission consultative de révision de la Constitution ont déjà fait leur preuve chacun dans son domaine.
Il s’agit de Amina Bouayach (présidente de l’OMDH), Ahmed Herzenni (ex-président du CCDH), Pr Mohamed Berdouzi (membre du CSE), Albert Sasson (membre du CES), Rajae Mekkaoui (membre du Conseil supérieur des oulémas), Abderrahmane Libek (consul), Amazigh Brahim Semlali (avocat), Lahcen Oulhaj (membre du CES), Abdelaziz Lemghari (constitutionnaliste), Amina Messoudi (constitutionnaliste), Zineb Talbi (magistrat), Mohamed Saïd Bennani (Cour suprême), Najib Ba Mohamed (constitutionnaliste).

M. C.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc