Entreprise Internationale

Peugeot investit en Egypte

Par L'Economiste | Edition N°:39 Le 23/07/1992 | Partager

Peugeot a conclu Dimanche dernier au Caire un accord de joint-venture avec Wagih Abaza, le distributeur égyptien de la marque depuis quinze ans, la Banque Nationale de Paris (BNP) et la Société Générale dans le but de produire et de commercialiser des Peugeot 405 en Egypte. "Le premier appel d'offres en Egypte date de 1974 et la première tentative de Peugeot remonte à onze ans", a déclaré Yves Barbé, Directeur Adjoint d'Automobiles Peugeot.
Maintenant que l'Egypte est en train d'acquérir une certaine maturité économique grâce à l'appui de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International, que sa devise est convertible et son taux de change unique, le regard des investisseurs s'est retourné vers elle.
La création du joint-venture, détenu à 51% par Peugeot, 30% par Wagih Abaza et 19% par les deux banques françaises, met en évidence le regain d'intérêt pour le pays africain.
La fabrication des 405 sera assurée par Arab American Vehicles, filiale de l'Organisation Arabe pour l'Indus-trialisation (51%) et de Chrysler (49%).
L'usine, qui emploie actuellement 650 salariés, a une capacité de production de 10.000 unités par an. Mais Peugeot, dont les apports s'élèveront à près de 10 millions de Francs sur un total de 20 millions de Francs d'investissements directs auxquels s'ajouteront 20 millions d'investissements induits, compte assembler 1.500 voitures la première année, 3.500 l'année suivante pour atteindre 10.000 véhicules par an en 1997.
L'ensemble de la production sera destiné au marché égyptien encore limité à 70.000 véhicules Peugeot par an; le parc automobile global représentant 700.000 à 800.000 voitures particulières. Celui-ci devrait, d'après le GOFI (General Organisation For Industry), atteindre les 940.000 véhicules en l'an 2000.
La 405 qui sera montée en Egypte vise "le coeur de la clientèle solvable", a précisé M. Barbé. Son prix de vente s'élève à 70.000 Livres égyptiennes. Un prix qui reste élevé pour l'Egyptien moyen.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc