Economie

Ouarzazate/Faculté
Premières licences en cinéma

Par | Edition N°:3307 Le 28/06/2010 | Partager

. Un projet de master cinéma et audiovisuel en perspective. 422 inscrits à la FPOLa faculté poly-disciplinaire de Ouarzazate (FPO) a vu sortir pour cette année universitaire 2009/2010 ses premières promotions de licenciés en «tourisme, gestion et communication», et en «informatique et gestion d’entreprise». Le taux de réussite pour les premiers a atteint 76% pour les 29 inscrits. Pour les deuxièmes, le taux de réussite a été de 73,1% pour les 26 inscrits. La FPO a aussi connu la sortie des deuxièmes promotions de licenciés en cinéma et audiovisuel. Pour la filière «gestion de la production cinématographique et audiovisuelle», ils ont été 18 étudiants sur 22 à réussir. Quant à la filière «techniques cinématographiques et audiovisuelles, son et image», le taux de réussite a atteint les 100% puisque le travail des 20 inscrits dans cette filière a été couronné de succès. En plus des quatre licences professionnelles précitées, la FPO propose aussi une licence en «technique d’exploitation des énergies renouvelables» mise en place en 2009/2010. Deux autres licences sont prévues pour la rentrée 2010/2011, en l’occurrence, «géotechniques et mines» et «langues étrangères appliquées». A l’occasion de cette fin d’année universitaire, la faculté poly-disciplinaire de Ouarzazate a organisé un mini festival lors duquel ont été projetés des courts métrages réalisés par les étudiants durant l’année. «En fait, explique Moha Ikenne, doyen de la FPO, il s’agit de l’ébauche du festival du film universitaire d’Ouarzazate que nous comptons mettre en place dès l’année prochaine». Par ailleurs, une réunion de bilan aura lieu entre la faculté et la région Souss- Massa-Draâ, d’un côté, et l’Université Bordeaux III et la région Aquitaine, de l’autre, pour faire le bilan de la coopération et préparer un projet de master dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel, ajoute le doyen.Pour rappel, la FPO, créée en 2006/2007, relève de l’Université Ibn Zohr d’Agadir. Elle s’étale sur près de 31 ha dont cinq couverts, compte 19 enseignants chercheurs et 19 cadres administratifs pour 422 étudiants inscrits, toutes filières et toutes années confondues et compte autant de garçons que de filles. La FPO est ouverte aux étudiants issus de toutes les régions du Maroc. Néanmoins, 85% des inscrits viennent des provinces de Zagora et de Ouarzazate. Une ouverture tangible également dans les filières du cinéma et de l’audiovisuel, qui représentent les premières licences professionnelles du genre au Maroc. Leur objectif est de mieux répondre aux besoins des tournages internationaux et nationaux en matière de cadres et techniciens liés au domaine de l’industrie cinématographique.


Croissance

Le budget de fonctionnement de la FPO a connu une croissance régulière depuis 2006 et ce, parallèlement à l’augmentation du nombre de filières et des effectifs. L’avènement du plan d’urgence et du contrat des dépenses à moyen terme (CDMT) en 2009 s’est traduit par une légère augmentation du budget de la faculté. Ces données ne prennent pas en compte les sommes allouées aux projets gérés à l’échelle de la présidence de l’Université Ibn Zohr, en particulier le développement des ressources humaines, la promotion de la recherche scientifique et l’innovation, et l’amélioration de la gouvernance.De notre correspondante, Fatiha NAKHLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc