Habillage_leco
×

Error message

User warning: The following module is missing from the file system: fb_instant_articles_display. For information about how to fix this, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1143 of /home/leconomi/public_html/includes/bootstrap.inc).
Enquête

Nouveau Bureau à la Fondation des Oeuvres Sociales de l'Equipement

Par | Edition N°:652 Le 03/12/1999 | Partager

· La présentation de deux listes en présence pour l'élection du Bureau reflète l'atmosphère qui règne au Ministère de l'Equipement
· M. Bouamar Taghouane compte changer l'organigramme pour ériger les oeuvres sociales en service


Les délégués de la Fondation des Oeuvres Sociales (FOS) du Ministère de l'Equipement ont retenu leur souffle vendredi dernier. C'était le jour de l'élection de leur nouveau Bureau. La crainte d'être dans une situation de blocage, après la démission de l'ancien Bureau et la longue suspension de séance, s'est fait sentir. Il fallait trouver une solution de consensus après la présentation de deux listes contradictoires. L'une est menée par M. Jilali Chafik, président sortant. De l'avis de tous, il a réalisé de bons résultats. Sous son mandat, la Fondation a renoué avec les bilans positifs. Il est parvenu à redresser la situation, et la période noire où les dettes vis-à-vis du CIH se comptaient en millions de DH n'est plus qu'un souvenir. Le taux d'adhésion du personnel à la Fondation a progressé de 8%. Environ 92% du personnel paie ses cotisations. La liste de son palmarès est longue. L'autre liste est pilotée par Moulay Driss Alaoui du Conseil Général de l'Equipement et ancien secrétaire général du Ministère des Affaires Culturelles.
Traditionnellement, une seule liste est proposée. Et pour cause, sur le terrain du social, la solidarité doit être de rigueur. Un désaccord entre les intervenants peut nuire à cette action qui exige du dévouement et de la générosité. Cette fois-ci, il en va autrement.

Tractations


"La présence de deux listes reflète l'ambiance tendue qui règne au Ministère de l'Equipement", observe un cadre de ce département. Sa remarque était pertinente vu la bataille qui s'en est suivie: engagée et émail-
lée de démonstrations pour convaincre l'assistance de la pertinence des arguments.
Il a fallu le doigté d'anciens présidents de la FOS et beaucoup de tractations en coulisses pour parvenir à une solution consensuelle. M. Chafik a accepté de se retirer à condition d'intégrer ses hommes dans la liste adverse menée par M. Alaoui, éliminant ainsi des éléments jugés "indésirables pour la bonne santé de la Fondation". Le président sortant a estimé que c'était la seule voie pour la sauver. M. Bouamar Taghouan, ministre de l'Equipement, n'a pas dissimulé l'intérêt qu'il porte à la FOS. C'est lui-même qui a donné le coup d'envoi à cette neuvième édition du Conseil National. Le ministre a sorti de sa poche un discours des plus officiels pour saluer les réalisations de la Fondation dans les domaines des logements au profit des faibles revenus, des colonies de vacances, de la couverture médicale, de l'assurance... Il a par la suite plié les feuilles du discours en les remettant dans sa poche et proposé ses idées à l'assistance. Selon lui, hormis Rabat et quelques régions, le reste des provinces ne profite pas des prestations de la Fondation. Il a promis de changer l'organigramme du Ministère pour ériger l'action sociale en service dans les directions provinciales. Visiblement, une tentative de prise de contrôle de la Fondation par le Ministère est en marche. Le budget annuel de la FOS, qui dispose d'un patrimoine immobilier, tourne autour de 5 millions DH. La Fondation a construit des centaines de logements à travers le pays. L'autre risque est de voir la gestion des oeuvres sociales bureaucratisées.

Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc