Culture

Nawal Sekkat, une passionnée de peinture

Par L'Economiste | Edition N°:2835 Le 06/08/2008 | Partager

. Depuis une dizaine d’années, l’artiste expose au Maroc et à l’étranger. Elle œuvre à Ambre Maroc pour favoriser le développement des arts plastiques NAWAL Sekkat, 35 ans, présente une exposition individuelle jusqu’au 31 août au Musée municipal d’art et d’histoire de Draguignan. Ses œuvres, originales, séduisent dès le premier coup d’œil. Ce ne sont pas des peintures abstraites, et elles ne sont pas non plus figuratives. Dans ses toiles, se rencontrent et se pénètrent terre, eau et feu. Pour s’exprimer, l’artiste conjugue les matières et agence les formes. Elle peint, colle, déchire et réinstalle inlassablement ces éléments sur sa toile jusqu’à obtenir l’équilibre recherché. Elle utilise des feuilles de cuivre ou d’argent pour faire ressortir la lumière. Outre les toiles, Nawal utilise aussi le support de tapis traditionnels marocains pour son travail. Son objectif, faire renaître d’anciens tapis, par le biais de procédés novateurs. On devine dans sa peinture, le souffle des ravins, des cavernes, mais aussi des champs de neige. Dans ses œuvres, se conjuguent douceur et dureté, couleurs chaudes et froides… Une véritable énergie s’en dégage, qui montre bien que l’artiste est une passionnée de peinture et d’art. Pour elle, «créer est un besoin, un mode d’expression. C’est le lieu de mon propre dépassement, une libération». A travers ses créations, elle exprime ses émotions, qui sont quelquefois heureuses, d’autres fois tragiques. Nawal Sekkat est native de Fès, mais vit et travaille actuellement à Casablanca. Elle est diplômée de l’Ecole technique d’arts plastiques de Casablanca en 1994. Au début, comme beaucoup d’artistes, elle reproduit des œuvres de grands maîtres. Ensuite, la jeune artiste entame une période de création pictographique. Depuis, elle participe à de nombreuses expositions au Maroc, en France, en Europe et au Canada entre autres. Elle collabore aussi à l’organisation d’événements culturels. De 2003 à 2005, l’artiste crée un atelier de peinture pour adultes et l’anime. En 2006, elle intègre l’association Ambre International et participe à la création d’Ambre Maroc, dont elle devient vice-présidente. L’objectif de cette association étant d’encourager et favoriser le développement des arts plastiques tant au Maroc qu’à l’étranger. Nawal Sekkat est mariée et mère de trois enfants de 16, 13 et 4 ans. «Mes grossesses ont été pour moi des périodes d’intense création artistique, qui ont marqué et fait évoluer ma peinture», explique-t-elle. Pour pouvoir concilier au mieux sa vie de famille et sa vie d’artiste, la jeune femme a choisi d’aménager son atelier de peinture chez elle, ce qui lui permet ainsi de gagner du temps. Elle a également lu énormément d’ouvrages de psychologie pour apprendre à gérer au mieux son temps, sans se laisser déborder. Aujourd’hui, Nawal Sekkat vit de sa peinture, ses toiles valant entre 20 et 50.000 DH, en fonction du format et du support utilisé.Nadia BELKHAYAT

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc