Culture

Méditation d’un ingénieur nucléaire sur le comportement humain

Par L'Economiste | Edition N°:2239 Le 22/03/2006 | Partager

Mohamed Rachid Iraqi, 54 ans, ingénieur nucléaire de formation et actuellement en charge du volet social chez l’OCP, vient de faire paraître un ouvrage en langue française intitulé «Justice», aux éditions Adelo Services. Il s’agit du premier tome d’une série de 20 ouvrages qu’il a déjà rédigés au cours des trente dernières années et qui seront publiés progressivement d’ici à 2010. «Justice» est un recueil de réflexions philosophiques et scientifiques sur l’homme et sur ce que Rachid Iraqi appelle le SDP, c’est-à-dire le sous-développement persistant. «Mon souci a toujours été de comprendre pourquoi l’homme est sous-développé et comment il pourrait en sortir» confie-t-il. Dans cet ouvrage, l’auteur ne fait référence ni à la justice divine, ni à celle d’un tribunal ou d’une quelconque institution légale ou officielle. Il évoque la justice, l’équilibre et la stabilité dans le comportement humain. D’après lui, l’homme est foncièrement injuste, et c’est justement l’une des causes de son état de sous-développement permanent. Pessimiste sur le devenir de l’humanité, il pense aussi que, malheureusement, la situation ne va pas en s’améliorant, puisque l’homme s’enlise de plus en plus dans son sous-développement au fur et à mesure du temps. En outre, Rachid Iraqi écrit pour dénoncer les procédures et politiques défaillantes, un peu partout dans le monde. Il dénonce aussi le comportement inhumain de l’homme, son manque de solidarité vis-à-vis d’autrui et son excès d’égoïsme. «Tous, nous souffrons de la méchanceté des hommes injustes, de leur matérialisme sauvage et de leur individualisme injustifié», écrit-il.Comme il l’indique dans son ouvrage, le sous-développement persistant est le lot de tous les hommes, qu’ils soient issus de pays tiers-mondistes ou avancés. «Les personnes qui se croient avancées parce qu’elles détiennent un quelconque pouvoir économique ne se soucient ni de l’avenir de leur progéniture indirecte ni de celui de la terre qui les accueille de plus en plus difficilement», fait-il remarquer. Cet ouvrage de réflexion est commercialisé à 40 DH. Il est disponible dans les librairies et kiosques des principales grandes villes du pays.Nadia BELKHAYAT

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc