Culture

Les derniers préparatifs pour le Festival des musiques sacrées

Par L'Economiste | Edition N°:1270 Le 16/05/2002 | Partager

De notre correspondante à Fès, Mouna KHAMLICHI. Cette 8e édition sera marquée par une soirée dédiée aux Palestiniens. Au programme aussi un festival de la ville, des veillées soufies et un programme spécial enfants Le Festival des musiques sacrées fait toujours parler de lui. Une fois de plus, une rencontre avec la presse a eu lieu avec pour ordre du jour les derniers préparatifs pour l'organisation de cette grande manifestation. C'est Mohamed Kabbaj, président du festival, qui a communiqué le programme général tout en se félicitant de la sélection par l'ONU en 2001 de cet événement pour figurer parmi les douze les plus importants au monde. C'est dans le registre des manifestations ayant participé à la construction du dialogue entre différentes cultures et civilisations.Cette 8e édition propose cette année plusieurs événements simultanés. C'est d'abord, et comme à l'accoutumée, toute une pléiade d'artistes venus d'un peu partout dans le monde qui se produiront à partir du vendredi 31 mai au Musée Batha l'après-midi et le soir à Bab Makina. Avec comme particularité cette année, une soirée spécialement dédiée à la Palestine. “Des contacts avec les artistes sont en cours. Les rentrées de cette soirée iront directement aux Palestiniens”, note Kabbaj. Après les spectacles de Bab Makina, les festivaliers auront la possibilité de se rendre au Palais Moqri pour assister aux veillées soufies.Selon les organisateurs, le Festival de Fès se veut “un forum où la globalisation est pensée autrement”. C'est pourquoi en marge du chant, un colloque intitulé “Rencontres de Fès” sera tenu pour débattre et mener des réflexions d'ordre économique, culturel et spirituel. Y seront invités plus de 50 artistes, hommes politiques, économistes, sociologues... De nombreuses personnalités prendront part aux débats avec entre autres le président de l'OMS, le vice-président de la Banque Mondiale, un ministre de l'Inde…La population de Fès aura également son propre festival. Un spectacle gratuit se tiendra tous les jours à 17 heures sur la place de Bab Boujloud. “De cette manière, Fès renoue avec sa vocation de centre civilisationnel où se mêlent spiritualité, science et culture”, souligne Saâd Zniber, directeur du Festival des musiques sacrées. Dans ce “festival de la ville” se produiront les talents de la médina, qui trouveront donc l'occasion d'échanger leur expérience avec les artistes étrangers.Les jeunes et les enfants en particulier ne sont pas en reste. Toute une série d'activités créatives et artistiques est organisée au complexe Al Qods avec au menu pièces théâtrales, danses collectives, clowns, peinture…

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc