Habillage_leco
Economie

Le top 5 des ministères budgétivores

Par | Edition N°:3444 Le 13/01/2011 | Partager
Education, Défense, Intérieur, Santé, Justice
57% du budget de fonction-nement reviennent au personnel
La productivité ne suit pas toujours

Près de 152 milliards de DH! C'est le montant global alloué aux dépenses de fonctionnement du budget général de l’Etat en 2011. Soit près de 10% de plus qu’en 2010 (136,9 millions de DH). Pourtant, les orientations de la loi de Finances 2011, telles qu’annoncées par l’Argentier du Royaume, devraient tendre vers une réduction du train de vie de l’Etat et surtout traduire une baisse de 10% des dépenses de fonctionnement.
Aujourd’hui, en dépit des programmes de départs volontaires (DVD) et ceux de la limitation des recrutements, près de 57% de ce montant sont absorbés par la masse salariale! Ainsi, la masse salariale de la fonction publique est passée de 66,3 milliards de DH en 2007 à 80,4 milliards en 2010 pour s’élever à plus de 86 milliards de DH cette année, soit une augmentation globale de 6,9%. "Le gouvernement tente de faire un budget à objectifs, mais c'est loin d'être le cas", tient à préciser l’économiste en chef du PJD, Mohamed Najib Boulif.
La seule bonne nouvelle c'est que rapportée au PIB, la masse salariale est sur un trend baissier ces dernières années. Située aux alentours de 12,5% du PIB en 2005, la masse salariale ne représente que moins de 10% du PIB en 2010.
Pour mieux apprécier le poids de la masse salariale, L’Economiste s’est livré à un exercice comparatif auprès des cinq départements budgétivores.
Dans cette optique, le département d’Akhchichine détient la palme d'or et arrive en tête des ministères en termes de budget de fonctionnement. A l'instar des deux dernières années, le ministère de l'Education nationale s'est vu allouer près de 44 milliards de DH. A elle seule, la masse salariale pèse pour 37,7 milliards de DH. Ainsi, la paie affiche une hausse de 3,7% par rapport à 2010 (36,34 milliards de DH). "L'éducation est un cas exceptionnel. Néanmoins, nous n'observons pas d'amélioration au niveau de sa productivité", tient à souligner Boulif.
L'Administration de la Défense, elle, s'est dotée d'un budget de fonctionnement de 22,7 milliards de DH, en hausse de 4,58% par rapport à l'exercice précédent. La masse salariale de l'Administration de la Défense nationale absorbe 17,56 milliards de DH. Un montant en hausse de 3,87% par rapport à 2010.
La médaille de bronze revient au département de Taïeb Cherkaoui. Le ministère de l'Intérieur s'est vu accorder une enveloppe globale de l'ordre de 19,33 milliards de DH. Son budget de fonctionnement s'élève ainsi à 16,43 milliards de DH, soit une hausse de 18% par rapport à 2010. A l'instar des autres ministères en tête de liste, près de 81% du budget de fonctionnement de l’Intérieur vont au personnel. En 2011, les salaires de ce ministère pèsent pour 13,31 milliards de DH.
Quant au ministère de la Santé, le département de Yasmina Baddou a bien négocié son budget de fonctionnement cette année. En hausse de 4,84% par rapport à 2010 (9,1 milliards de DH), la majeure partie de cette enveloppe est destinée aux salariés. Ainsi, 6,11 milliards de DH reviennent à la masse salariale, tandis que 3 milliards sont réservés au matériel et aux dépenses diverses.
En 5e position vient le ministère de la Justice. Avec des tribunaux qui ont battu des records de grèves, le ministère de Mohamed Naciri s'est vu augmenter son budget de fonctionnement de 1% seulement. Classée parmi les ministères les plus budgétivores, la Justice se dote aujourd'hui d'un budget de fonctionnement de 2,57 milliards de DH, dont 2,26 milliards alloués aux charges du personnel.

Le Maroc, bon élève!

Selon la Banque mondiale, le gouvernement a fait des progrès significatifs bien que modestes en matière d'amélioration des services publics. Quant à la masse salariale des fonctionnaires, la Banque mondiale la situe à moins de 10% du PIB. De façon globale et sans tenir compte de la crise financière récente, les réformes structurelles du secteur public ont contribué à consolider la croissance économique importante des dix dernières années.

M. Az

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc