Affaires

Le programme INDH en marche

. Le coup d’envoi des chantiers donné par le Premier ministre Le Premier ministre, Driss Jettou, a eu une fin de semaine chargée à Agadir. Il était dans la capitale du Souss accompagné d’un important staff de ministres pour lancer, entre autres, plusieurs projets sociaux. Il s’agit notamment de la construction et l’équipement d’un complexe commercial à caractère touristique dans la commune de Bensergao. D’un coût global de 2,4 millions de DH, le projet s’inscrit dans le cadre de l’Initiative nationale de développement humain (INDH). Ce programme contribuera à hauteur de 80% au coût du projet, les 20% restants seront couverts par la Commune urbaine d’Agadir. L’institution apportera son soutien pour la réalisation d’un centre socioculturel et d’apprentissage des métiers artisanaux à Aghroud, projet également lancé par le Premier ministre lors de sa visite à Agadir. Ce deuxième chantier, inscrit aussi dans le programme INDH, nécessitera une enveloppe de 5,4 millions de DH. Il devrait à terme assurer l’apprentissage de métiers aux femmes de manière à permettre l’insertion sociale des démunis. Dans la commune de Dcheira El Jihadia, c’est un projet d’un centre socio-éducatif pour enfants handicapés que le chef du gouvernement a lancé vendredi. D’une capacité de 120 personnes, la structure devrait être opérationnelle en août prochain. Elle absorbera pour son aménagement un investissement de plus de 4,8 millions de DH, dont 3 millions financés dans le cadre de l’INDH. Pour le centre de vieillards et enfants abandonnés, programmé à Ouled Teima (province de Taroudant), l’enveloppe allouée est de plus de 2,2 millions de DH. Le complexe, dont le coût global s’élève à plus de 3 millions de DH, devrait être opérationnel en décembre 2007. La visite du Premier ministre dans le Souss a également été marquée par une rencontre avec les artisans et commerçants de la région. L’objectif pour les ministres présents était d’expliquer aux participants la batterie de mesures gouvernementales (cf.www.leconomiste.com) mises en œuvre en leur faveur. Il s’agit notamment de l’accès au financement bancaire, la couverture médicale et le logement. Des produits pour remettre sur les rails de l’économie moderne et formelle les catégories socioprofessionnelles concernées. Dans l’objectif d’améliorer leurs conditions de vie à travers un meilleur accès au logement, une convention a été conclue en marge de la rencontre. Les signataires de la convention sont le ministère du Commerce et de l’Industrie, le département de l’Habitat, la wilaya de Souss-Massa-Draâ, la Fondation banque populaire, l’Erac-sud et le Crédit immobilier. M. A.

Dans la même rubrique

Oriental: La campagne agricole compromise C'est quasiment une certitude. La prochaine agricole 2006-2007 s’annonce plus médiocre dans l’Oriental. La météorologie n’a pas été favorable dans la région. Les faibles hauteurs pluviométriques automnales et hivernales estimées à 152 millimètres ont eu un effet négatif sur les cultures...
Berrechid: La zone industrielle quasi saturée . La spéculation fait grimper les prix . Un programme de réhabilitation en coursPremier pôle industriel de la province de Settat, la ville de Berrechid ne draine plus, comme il y a deux décennies, autant d’investisseurs. En effet la ville, qui dispose pourtant d’une importante zone industrielle,...
Le Maroc parie sur les nanosciences . Les experts en débattent à Al Akhawayn L’université Al Akha-wayn à Ifrane (AUI) abrite, du 8 au 10 avril, les premières journées marocaines sur la nanoscience et la nanotechnologie. Organisée conjointement par l’université Al Akhawayn et l’Association marocaine de la nanotechnologie (AMANAT),...
Tanger: Amendis obtient sa certification ISO . Elle vient couronner plusieurs années de préparation. Mise en place d’un permis de conduire à pointsAmendis vient de décrocher sa certification ISO 9001 version 2000, après deux ans de préparation. Olivier Dietsch, directeur général de Veolia Environnement au Maroc, et Benoit Destremeau,...
Retour aux bénéfices pour Zellidja . Croissance de ses grosses filiales . Hausse des dividendes de ses sociétés cotées en Bourse Avec un produit d’exploitation qui passe de 9,4 millions de dirhams en 2005 à 13,5 millions de dirhams en 2006, la stratégie de diversification de la holding Zellidja semble porter ses fruits. Détenue à...