Société

La Banque alimentaire reconstitue ses stocks

Par L'Economiste | Edition N°:2121 Le 03/10/2005 | Partager

. Opération de collecte dans deux supermarchés. Des stars seront sur place pour sensibiliser Ne soyez pas surpris si vous êtes interpellés, en faisant vos courses pendant ce mois de Ramadan, par Naïma Lamcharki, Choumicha, Krimou, Nouri ou Amal Latrach. Ces visages et d’autres bien connus des scènes artistique et médiatique marocaines investiront pendant six jours du mois sacré les supermarchés Marjane et Oself dans la capitale économique. Objectif: distribuer des tracts, sensibiliser les gens et les persuader de contribuer à l’opération de collecte des aliments non périssables, organisée par l’association Banque alimentaire pour la lutte contre la faim.C’est la troisième collecte menée par la Banque alimentaire à Casablanca. Créée en 2002, l’association organise régulièrement de telles opérations à diverses occasions: rentrée scolaire, début des vacances, fête du sacrifice et Ramadan. Son travail n’est pourtant pas saisonnier, mais se poursuit le long de l’année. La Banque alimentaire s’occupe en effet de recueillir les dons auprès des sociétés (quelques-unes subventionnent régulièrement la banque), des grandes surfaces et les redistribue à ses associations partenaires, plus de cinquante. . Plus de 300 volontairesIl faut savoir cependant que ce n’est pas n’importe quelle association qui peut bénéficier de ces aides: «Nous ne faisons pas de la simple charité», explique Atika Souiker, gérante de la banque. «Nous essayons d’aider les associations qui ont des projets de développement et qui travaillent pour atteindre des objectifs précis comme la réinsertion des personnes handicapées dans le monde professionnel, l’alphabétisation…».La collecte de cette année fera appel à un grand nombre de bénévoles. Plus de 300 volontaires qui comptent plusieurs groupes d’étudiants, au grand bonheur des organisateurs qui y voient de meilleurs profils pour sensibiliser et expliquer l’importance de l’opération. Les bénévoles se rendront avec les stars marocaines aux entrées des supermarchés désignés et persuaderont les gens d’acheter, pour le compte de la banque, des produits non périssables au choix. Lait UHT, farine, huiles, lentilles, riz, sucre… seront ensuite déposés par les particuliers à la sortie des guichets dans des chariots aux couleurs de la Banque alimentaire. De telles opérations ont une grande importance pour le travail de l’association. Atika Souiker explique qu’ils permettent d’abord de constituer des stocks importants, et puis ils permettent surtout de diversifier les produits stockés, les dons des sociétés partenaires étant toujours de la même nature. A signaler par ailleurs que la collecte de cette année a nécessité une organisation différente. Une première collecte sera menée le premier week-end du mois d’octobre. Les stocks formés serviront à subventionner les associations partenaires qui organisent, à l’occasion de Ramadan, des repas de f’tour ou distribuent des paniers alimentaires. La seconde aura lieu le dernier week-end du mois en préparation à Aid-Al-Fitr. Cet espacement des opérations a pris en compte la situation difficile des bourses des Marocains, dépouillées par les dépenses du double événement: rentrée scolaire-Ramadan.Ichrak MOUBSIT

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc