fermer
Accueil

L'économiste, le premier quotidien économique au Maroc

mardi 21 octobre 2014,
En cours de chargement ...
Votre newsletter

Hausse du prix du tabac

   
. Augmentation généralisée des prix de cigarettes. La hausse était prévue bien avant l'arrivée d'Altadis
Tous les revendeurs de cigarettes ont désormais une nouvelle liste de prix. 30 dirhams pour un paquet de Marlboro au lieu de 28, 15 dirhams pour les Marquise au lieu de 14,5… toutes les marques de cigarettes sont vendues plus cher. Si le contexte actuel se prête de moins en moins à l'expansion du tabagisme, on est tout de même en droit de s'interroger sur les réelles motivations d'une telle décision. L'événement intervient deux semaines après la remise du chèque d'Altadis de 14 milliards. La hausse intervient au cours même de la douzième conférence mondiale sur le tabac (dont la convention préconise une hausse des prix pour limiter la consommation en tabac), et juste après l'adoption du gouvernement d'un décret d'application sur l'interdiction de fumer en lieu public et d'en faire de la publicité. Nouvelle ère antitabac ou maximisation de la rentabilité dès l'entrée en scène d'Altadis? ou simple hasard de calendrier? Cette dernière hypothèse est la bonne, si l'on en croit les propos d'une source proche de la direction de la Régie des Tabacs contactée par L'Economiste. «Cette hausse n'a rien à voir avec l'arrivée d'Altadis. La Régie des Tabacs avait l'habitude d'augmenter ses prix environ tous les deux ans«. La dernière augmentation en date a eu lieu en juillet 1999. Cette augmentation était donc préalablement programmée. La privatisation a engendré une hausse des coûts de production, notamment des frais de personnel, des dividendes, des matières premières. Mais pourquoi une augmentation généralisée? «Le principal souci était le redressement de la situation du tabac brun. Il accusait un déficit de plusieurs millions de DH, actuellement, il dépasse les 100 millions de DH!« explique le responsable. Tous ces éléments expliquent l'augmentation généralisée du Tabac. «L'augmentation a donc concerné surtout le tabac brun. Mais il fallait aligner les autres prix«. Ce qui explique la généralisation de la mesure. Les prix pratiqués avant l'augmentation variaient entre 5,2 DH pour Casa Sports et 28 DH pour Marlboro. Les hausses enregistrées varient d'une marque à l'autre. Ainsi, pour Marquise, marque la plus vendue, la hausse ne dépasse pas les 3%. Par contre, pour Casa Sports, c'est une hausse de 15,3%. Marlboro, 7%.Les Kent se vendent désormais à 32 DH, et Marvel à 17 DH.Le marché du tabac au Maroc génère actuellement un chiffre d'affaires d'environ 8 milliards de DH. Marquise (tabac blond) est la marque la plus populaire du marché avec 37% de part de marché en volume et 41% en valeur. Est-ce pour cette raison que c'est la marque qui a enregistré la hausse la plus faible? (+3%). Le tabac brun représente encore 45% du marché en volume et 19% en valeur en 2002. L'ex-Régie des Tabacs produit près de 19 marques de cigarettes dans 4 usines, représentant 12,2 milliards d'unités (2002). Quel va donc être l'impact réel d'une telle décision sur la consommation de tabac? Ce qui est sûr, c'est que cette hausse devrait nécessairement se traduire par une hausse des recettes fiscales: près de 66% du prix de la cigarette va en taxes à l'Etat.M. Kd, K. M. & N. Bo