Culture

Fès: Le Festival des musiques sacrées baisse les rideaux

Par L'Economiste | Edition N°:1540 Le 16/06/2003 | Partager

. Les organisateurs affirment avoir reçu 30.000 spectateurs, dont 50% des étrangers Le Festival des musiques sacrées de Fès a tiré sa révérence sur une note positive. Malgré les événements du 16 mai, les spectateurs ont été nombreux. Pour cette 9e édition, ce sont entre 25.000 et 30.000 personnes qui étaient au rendez-vous. «La grande surprise a été de voir autant de touristes. Plus de 50% des spectateurs étaient des étrangers, venus d'un peu partout dans le monde«, avouent les organisateurs. Un peu plus de 500 packages ont été vendus pour un séjour sur Fès comprenant tous les spectacles du festival. A la satisfaction des organisateurs, c'est un chiffre qui n'est pas loin de celui réalisé l'an passé. «De plus, beaucoup sont venus de façon indépendante. D'après les estimations des initiateurs de l'événement, le taux de retour avoisinerait les 60 à 70%. Ce qui prouve que le festival est en voie de s'institutionnaliser«, note fièrement Mohamed Kabbaj, le président du festival. Effectivement, le festival assoit, d'année en année, sa position. Le journal Le Figaro, par exemple, a consacré tous les jours une page entière à l'événement. D'autres organes de médias nationaux et internationaux ont couvert la manifestation. Afin de mieux faire connaître le message du festival et des Rencontres de Fès (colloque organisé en marge de la manifestation), l'association «l'esprit de Fès« a été fondée en 2002. Siégeant à New York, cette organisation se charge de transmettre le message de la paix au-delà du Maroc. Son but est d'élargir le débat, initié à Fès, sur l'art, la culture et la spiritualité. Pour Kabbaj, le pari serait de construire un réseau international diffusant «l'esprit de Fès« à travers une série de conférences, débats, concerts… C'est presque gagné, puisque dès l'année prochaine, une importante agence américaine d'événementiel artistique et de spectacles, va lancer une grande tournée pour faire voyager «l'esprit de Fès« dans une vingtaine de villes à travers les Etats-Unis. Plusieurs artistes venant de différents pays participeront à ce circuit.Pour réussir ce grand événement, il faut investir les moyens financiers nécessaires. La 9e édition aura coûté aux organisateurs 8,5 millions de DH. La plus grande partie du budget a été consacrée aux musiques sacrées. Le financement s'est fait à 25% par les recettes propres et 45% à travers les publicités et le sponsoring. Environ 12% du budget provient des aides extérieures. Le gouvernement pour sa part est intervenu à hauteur de 15% du coût total.


L'Irak et les Etats-Unis pour la clôture

La mission de «l'esprit de Fès« a été accomplie lors de la clôture du Festival des musiques sacrées de Fès. En consacrant le programme de la dernière journée à l'Irak et aux Etats-Unis, deux pays en guerre, les organisateurs ont voulu par là transmettre un message: Utiliser l'art, la culture et la spiritualité comme enjeu fondamental pour la promotion de la paix dans le monde. L'Irak a été représenté par Farida et l'ensemble Maqam pour le concert de l'après-midi et les Etats-Unis par The Anointed Jackson Sisters, les gospels qui ont émerveillé le public lors du concert du soir.De notre correspondante, Mouna KHAMLICHI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc