Affaires

Fès dotée d'une salle couverte omnisports

Par L'Economiste | Edition N°:1717 Le 03/03/2004 | Partager

. D'un coût de 8 millions de DH, elle peut accueillir 3.000 spectateursSituée sur l'avenue Mohamed Al Qorri, jouxtant le stade Hassan II et la piscine municipale, la salle couverte que l'ex-communauté urbaine avait promise vient de voir le jour. Elle a coûté 8 millions de DH et aura pour nom «la salle couverte du 11 janvier». S'étalant sur une superficie de 2 hectares, cette salle omnisports est équipée pour abriter des matchs de basket-ball, handball, volley-ball, minifoot et même des compétitions de gymnastique, d'athlétisme et d'arts martiaux. Elle est également dotée des installations répondant aux normes internationales avec un tapis identique à celui où se jouent les matchs NBA aux Etats-Unis. L'actuel Conseil de la ville a pris le relais pour les dernières finitions avant l'ouverture. Tapis, tableaux, afficheur… sont les premiers équipements du genre à Fès. La salle du 11 janvier compte notamment une aire de jeu de 1.500 m2, trois bureaux vitrés, une tour pour la presse audiovisuelle, des vestiaires, des toilettes et d'importants dispositifs d'éclairage et d'animation audio. Elle dispose d'une capacité d'accueil de 3.000 spectateurs, 4 portes d'entrée, une dizaine de portes de secours et des passages spécifiques pour les handicapés. “Maintenant, la ville peut abriter des manifestations sportives de très haut niveau”, indique Hamid Chabat, maire de la ville. Le Conseil se penche actuellement sur le projet du règlement intérieur régissant l'organisation et l'encadrement des activités dans cette infrastructure. Mais avant d'établir ce règlement, Hamid Satti, conseiller communal et professeur d'éducation physique, à la tête d'une commission a pris contact avec les équipes sportives afin de réfléchir de concert à une base de travail. Selon Satti, ces mêmes équipes ont aussi proposé les tarifs des entraînements. C'est ainsi que chaque équipe qui veut utiliser la salle devra payer entre 4.000 et 10.000 DH annuellement pour ses entraînements, à raison d'une à 3 séances par semaine. Les rencontres locales verseront lors des matchs officiels, 15% des recettes au profit de la ville. Concernant les équipes non adhérentes, elles doivent régler 1.000 DH pour pouvoir utiliser la salle omnisports et verser 15% des recettes à la ville. Le prix peut augmenter en cas de compétitions internationales. A noter que tout équipement endommagé doit être réparé par l'équipe qui en est responsable. Reste à signaler que pour les publicités, les prix ont été fixés à 500 et 2.000 DH /m2 pour chaque match. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc