Politique Internationale

Femmes et Femmes: Le succès story de Saâd Chraïbi

Par L'Economiste | Edition N°:322 Le 19/03/1998 | Partager

Dès la première semaine, «Femmes... et Femmes» a battu tous les records du box-office marocain. Les chiffres.


Le film de Saâd Chraïbi a crevé le plafond. Une semaine après sa sortie, le 4 mars, 72.138 billets ont été vendus sur les huit salles qui ont sorti le film. Casablanca et Rabat ont enregistré à elles seules 57.366 entrées. Du jamais vu dans le cinéma marocain. «Mektoub» de Nabyl Ayouch avait fait 31.400 entrées pour la même période.
«Même El Haj et El Hajja, qui n'ont pas été au cinéma depuis des années, ne se sont pas privés», a fait remarquer M. Mohamed Layadi administrateur de la salle Le Colisée de Marrakech. D'autres salles parlent de visites en familles ou par groupes d'élèves.
«Mon voeu d'avoir l'adhésion de la critique et du public a été exhaussé», a déclaré Saâd Chraïbi.
La tendance est à la hausse pour la deuxième semaine. Le total des entrées en dix jours a atteint 110.758. Des billets ont même été vendus «au marché noir à 90 et 100DH» la première semaine, a fait remarquer le distributeur, M. Najib Benkirane.
Le film est maintenu pour une troisième semaine dans trois salles à Rabat et quatre à Casablanca, quelques salles populaires ont été rajoutées.

Identification


Pour du cinéma de proximité, Saâd Chraïbi a bien réussi son coup. «Il y a eu une identification du public aux problèmes évoqués par l'histoire», confirme M. Benkirane.
Rappelons que le film raconte les retrouvailles de quatre amies qui s'étaient perdues de vue pendant longtemps. Chacune menait son petit combat: drame conjugal, drame professionnel, combat contre la mort... Elles font le serment de ne plus se quitter et de s'aider mutuellement. Plusieurs problèmes sociaux sont évoqué en arrière-plan: femmes battues ou maltraitées, divorce, pouvoir d'achat limité, inégalité des sexes, suicide... Les quatre rôles principaux sont interprétés par Mouna Fettou, Salima Benmoumen, Fatéma Khair et Touria Alaoui. De petits rôles ont été joués par des lauréats de l'ISADAC (Institut Supérieur d'Art Dramatique et d'Animation Culturelle).
Les dialogues sont de Fatéma Loukili, les prises de vue de Kamal Derkaoui et le son de Fawzi Thabet. Le tout monté par Hélène Muller. Les travaux de laboratoire ont été réalisés au Centre Cinématographique Marocain.

«Ce succès, le film le mérite de par sa qualité et l'intérêt de l'histoire», soutient M. Benkirane. Et d'ajouter «Je me suis spécialisé dans la distribution du film marocain depuis 1991 et mon expérience avec Femmes... et Femmes est unique».
A propos de l'arrivée de grandes machines américaines sur le marché, notamment Le Titanic (voir ci-contre), Saâd Chraibi s'est avoué un peu inquiet. «C'est un bateau qui risque de nous faire tous couler», dit-il.
Son distributeur, lui, reste confiant. Il explique que «les publics sont différents. Il y aura sûrement un engouement la première semaine parce qu'il y a eu attente, mais cela ne tardera pas à se stabiliser», explique-t-il.
D'ailleurs, les salles de cinéma ont augmenté les prix des billets pour le Titanic. Ces derniers varient entre 40 et 50DH à Casablanca. De quoi décevoir beaucoup de cinéphiles.
«Femmes... et Femmes» est le deuxième film marocain à avoir bénéficié d'une campagne TV. Avec les autres supports, elle a coûté 600.000DH.

3,4 millions de DH du budget de réalisation ont été financés à hauteur de 1,9 million par le Fonds d'Aide au Cinéma Marocain.
Le tournage a duré neuf mois et s'est déroulé entre Casablanca, Settat et El Jadida. «L'ONE nous a fait la faveur de nous ouvrir les vannes du barrage Daouirat (100km de Casablanca) à fond pour le courant d'eau qu'il fallait à la scène de l'oued», raconte Saâd Chraïbi.
Une deuxième sortie est prévue le 9 avril dans les villes de Tanger, Tétouan, Meknès, Fès ainsi que dans d'autres salles de Marrakech.
Avec «Mektoub», «Femmes... et Femmes» représentera le cinéma marocain à la huitième édition du Festival du Cinéma Africain de Milan prévue du 20 au 26 mars.

Hanaâ FOULANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc