Economie

Factoring domestique: Le risque client sous-traité

Par | Edition N°:50 Le 22/10/1992 | Partager

LE factoring domestique est un moyen de recouvrement anticipé des créances internes. Il garantie les risques de non paiement et offre donc des possibilités de refinancement. Maroc Factoring, seule société marocaine spécialisée dans ce créneau, a entamé une campagne d'information en vue d'élargir le marché.

Les problèmes de trésorerie des entreprises mettent à jour la nécessité de rechercher d'autres procédés de mobilisation des ressources financières. Du coup, le factoring domestique fait l'objet d'une large diffusion par Maroc Factoring, seule société spécialisée dans ce créneau où elle réalise environ 65% de ses activités. Selon les responsables de cette société, "l'orientation en cours ne découle pas d'un choix stratégique". "Nous avons un marché à prendre et les tendances peuvent toujours s'inverser", expliquent-ils. Le produit a fait son apparition au Maroc en 1988 avec la création de Maroc Factoring, une filiale de la BMCE au capital de 15 millions de Dirhams. Outre le factoring domestique, cette société propose le factoring international à l'import et à l'export.
A l'instar de celui-ci, le factoring domestique consiste en un transfert de créances commerciales de leur titulaire à un factor qui prend en charge le recouvrement et supporte les pertes éventuelles en cas d'insolvabilité des débiteurs. Les mécanismes de mise en place sont conformes à ceux du factoring international. Une commission de 1 à 3% est prélevée sur le montant des factures. Elle couvre la garantie de non paiement ainsi que la gestion des comptes clients. Le taux évolue inversement au montant du chiffre d'affaires. En cas de financement, le bénéficiaire s'acquitte des intérêts débiteurs au taux du découvert bancaire.

La seule différence réside dans le fait que toutes les parties résident dans le même pays. Cette situation facilite le travail du factor qui peut ainsi maîtriser les informations relatives au débiteur. De ce fait, il constitue une solution à un besoin de financement immédiat d'autant plus que "la mobilisation peut être effective 48 heures après la remise des factures", affirment les responsables de Maroc Factoring. Cependant, l'accès à ce produit n'est pas encore ouvert à tous les demandeurs.
La qualité d'adhérent est accordée sur la base d'un certain nombre de critères et après décision d'un comité qui statue sur la question. Pour cause, "nous préférons un démarrage lent mais sûr", précisent-on.
Les difficultés de croissance du marché relèvent du fait que le produit n'a pas encore une bonne audience auprès du public, en particulier les acheteurs.
Ceux-ci ne comprennent pas toujours les raisons qui sont à l'origine du transfert de créances. Ils sont parfois réticents quant à l'idée de régler leurs factures auprès d'un intermédiaire. L'action de communication en cours menée par Maroc Factoring entend sensibiliser les opérateurs économiques sur la sécurité qu'offre ce produit.

Alié Dior NDOUR

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc