Entreprise Internationale

Enseignement à distance : Educatel passe entre les mains de Cedis

Par L'Economiste | Edition N°:149 Le 13/10/1994 | Partager

La reprise d'Educatel-Eurodis par Cedis (Centre Européen d'Enseignement à Distance au capital de 2 millions de FF) devait être annoncée le 6 octobre par le Tribunal de commerce de Rouen.

Le numéro un français de l'enseignement professionnel à distance avec 479 salariés et 30.000 élèves sous contrat devrait ainsi échapper à la menace d'une cessation de ses activités.

Educatel-Eurodis, ancienne filiale du groupe européen Educinvest, avait été mise en redressement judiciaire le 20 mai dernier. En 1993, son chiffre d'affaires s'était établi à 125 millions de Francs. Pour cette année, le groupe ne table plus que sur 72 millions. Selon M. Jean Baudard, directeur d'Educatel chargé de la transition, il n'y a plus de place en France pour un enseignement à distance de masse. "La priorité est maintenant de recentrer nos activités sur des segments plus restreints et plus porteurs", explique-t-il. Et d'ajouter "pour assainir la situation, nous allons être contraints de réduire considérablement notre activité et diviser par deux nos effectifs".

M. Luc Boyer, le PDG de Cedis et nouveau patron d'Educatel, a lui aussi exprimé la nécessité d'un plan social immédiat sans toutefois faire part de la stratégie qu'il compte mener. Ce plan devrait entraîner la suppression de quelque 90 emplois.

M. Boyer a annoncé au passage que Cedis avait signé une convention de travail avec le groupe Pigier, premier réseau français de formation professionnelle.

Synthèses réalisées par Hakima EL MARIKY

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc