Economie

Electroménagers
L’économie d’énergie accroche le consommateur

Par L'Economiste | Edition N°:3479 Le 04/03/2011 | Partager
Les grandes marques exploitent ce filon
Orienter les messages publicitaires vers l’aspect pratique

Aujourd’hui, la plupart des équipementiers proposent des appareils économiques et écologiques, portant des classifications énergétiques, permettant de baser le choix d’achat sur le degré de consommation énergétique

«Certifié selon la norme ISO 14001», «Qualifications énergétiques maximales» ou encore «Label green»…Des références écologiques utilisées de plus en plus dans le marketing et la publicité des appareils électroménagers. Il n’est plus une marque qui ne communique pas sur l’aspect «écologique» de ses produits. Ces arguments de vente semblent avoir de l’effet sur le marché marocain. Mais jusqu’à quel point cette communication arrive à persuader le consommateur à acheter ces produits «écologiques»?
Dans le marché des électroménagers, la notion de l’économie d’énergie a déjà vu le jour depuis quelques années. Elle est modérément prise en considération par les acheteurs. «Le consommateur marocain devient plus averti et très imprégné par la culture de l’Europe. Acheter green tend à devenir aussi commun et primordial qu’en France ou en Espagne», affirme Selma Lazraq, directrice marketing de Bosch Electroménager. Mais, contrairement aux Européens, les Marocains sont moins sensibles à la responsabilité sociale qu’à l’économie d’énergie. Ils fondent leur choix davantage sur les économies sur la facture d’électricité.
Même si le prix et la capacité restent des variables majeures dans le choix d’un appareil électroménager, le critère économie d’énergie intervient, même avec un rôle secondaire, dans le processus de décision d’achat. Les étiquettes énergétiques sont plus consultées par les acheteurs qu’auparavant.
Du côté de l’offre, aujourd’hui, la plupart des équipementiers proposent des appareils économiques et écologiques, portant des classifications énergétiques, permettant de baser le choix d’achat sur le degré de consommation et d’efficacité énergétique. Ils proposent aussi des produits certifiés selon les normes environnementales et communique sur leurs méthodes responsables de management.
Selon les explications de ces spécialistes, l’achat d’un appareil électroménager écologique plus cher pourra être plus rentable ensuite dans son utilisation. La différence de prix sera récupérée en partie par l’économie d’énergie. Sachant que 90% de l’impact environnemental dans le cycle de vie d’un appareil électroménager est imputable à sa phase d’utilisation. Surtout pour les réfrigérateurs qui sont branchés 365 jours dans l’année.
Aussi, il faut savoir que ces appareils représentent aujourd’hui 50% de la consommation d’énergie d’un ménage, deuxième consommateur et troisième émetteur de CO2 à l’échelle mondiale. L’eau doit également être économisée. Ici, ce sont les lave-linge et lave-vaisselle qui sont concernées. Là encore, les industriels mènent une lutte pour proposer des solutions économiques.
Les économies d’énergie significatives peuvent être réalisées grâce à des systèmes perfectionnés que proposent les fabricants.
Par ailleurs, l’augmentation très importante de l’utilisation d’allégations environnementales dans la vente des électroménagers a ses désavantages. Certaines entreprises communiquent énormément sur ces aspects, mais n’arrivent pas à avoir les résultats souhaités. C’est simple, il ne suffit pas d’adresser des messages généralisés et non fondés, mais de bien concevoir l’accroche et orienter le message vers ce qui est pratique. Communiquer sur la responsabilité et la citoyenneté de l’entreprise ne sert à rien. Par contre montrer que l’appareil permet une économie d’énergie et l’illustrer par des exemples concrets feront l’affaire.
Aussi, la surexploitation de l’écologie pour vendre peut brouiller les repères du consommateur sur ce qui est vraiment écolo. Ce qui fait une source de confusion pour le consommateur qui n’est jamais certain de la crédibilité de ces labels officiels.


Etiquettes énergétiques


Véritable indicateur du respect de l’environnement, l’étiquette énergétique présente les caractéristiques énergétiques d’un appareil électroménager. Elle renseigne le consommateur sur l’efficacité énergétique de l’appareil. Ce cachet est basé sur une grille allant de A à G, et du vert foncé (couleur correspondant au meilleur rendement énergétique) au rouge, qui est bien compris des consommateurs.
La classification se développe vers le haut, comme le prouve la création des classes A+ et A++ sur les réfrigérateurs. Les appareils appartenant à ces nouvelles catégories permettent une économie d’électricité de 25% à plus de 45% par rapport à un produit de classe A.


Intissar BENCHEKROUN

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc