fermer
Accueil

L'économiste, le premier quotidien économique au Maroc

jeudi 24 juillet 2014,
En cours de chargement ...
Votre journal aujourd´hui

De nouvelles aires de repos pour les MRE de retour
De notre correspondant Ali ABJIOU

   
. La mise en place d'une nouvelle aire de repos, et l'extension du poste frontière de Bab Sebta figurent parmi les aménagements prévus dans le cadre de l'opération retour des MREC'est dans moins de quinze jours que démarre officiellement l'opération retour des MRE. Elle est caractérisée cette année par le nombre important des voyageurs attendus, plus de deux millions. Pour la campagne 2000, la Commission nationale chargée de l'opération retour (qui comprend l'ensemble des intervenants dans le circuit à savoir la Gendarmerie, le Croissant-Rouge, la Santé Publique, l'Equipement, etc.), s'est fixée comme objectif d'améliorer encore l'accueil. Au niveau des points de passage d'abord, des aménagements ont été prévus, selon la Commission, aux ports de Tanger, Bni Nsar et au poste frontière de Bab Sebta. Plusieurs travaux sont prévus pour répondre aux besoins des MRE. Il s'agit notamment des espaces d'attente à l'ombre, une signalisation claire et suffisante, une meilleure sonorisation pour créer un peu d'ambiance.

. A Bab Sebta, il sera procédé, en outre, à une extension du poste frontière afin de pouvoir supporter la charge estivale. La police prévoit, pour sa part, de mobiliser plus de 220 stagiaires universitaires et procédera à l'ouverture de nouveaux guichets dans les ports et points de passage pour rendre le transit des passagers plus fluide et ce, à partir de fin juin. Ces efforts d'aménagement sont prolongés du côté européen, au Sud de l'Espagne en particulier. Une nouvelle aire de repos sera ouverte dans la ville d'Alméria et une signalétique nouvelle, en arabe, guidera les MRE le long des autoroutes andalouses.Concernant les aires de repos au Maroc, celle de Larache a connu une baisse notable dans sa fréquentation depuis la mise en service du tronçon autoroutier Larache-Sidi Lyamani. Le Ministère de l'Equipement a décidé d'aménager une nouvelle aire de repos à Sidi Lyamani et d'équiper d'autres stations pour recevoir les antennes de la Commission nationale d'accueil.En outre, l'aire de repos de Malabata à Tanger (appelée aussi aire de régulation) sera restructurée afin de mieux répondre aux attentes des MRE. D'autre part, une campagne médiatique est lancée sur les ondes de la RTM et certaines radios locales en Europe pour informer les voyageurs des services qui peuvent leur être fournis. Le but consiste également à sensibiliser les ressortissants marocains sur les préliminaires des voyages et sur les règles de sécurité à respecter.
Risque de grève à Algésiras
Lundi et mardi derniers, la Commission mixte hispano-marocaine chargée de l'opération retour des MRE s'est réunie à Tanger afin d'assurer la coordination nécessaire pour l'opération qui a débuté, le 15 juin. Les délégations marocaine et espagnole, présentes en force avec une vingtaine de membres de chaque côté, ont discuté des aménagements effectués jusqu'à présent et des moyens d'améliorer le bon déroulement de l'opération. Ainsi du côté espagnol, il a été question de la mise en place de deux aires de repos, l'une à Jaén et l'autre près de Valence, dans le but de servir les usagers de la voie Madrid-Jaén et Grenade-Algésiras. Du côté marocain, les discussions continuent sur l'aire de repos de Sidi Lyamani. Si l'idée de son aménagement date d'avant l'entrée en fonctionnement de l'autoroute Larache-Sidi Lyamani, les travaux n'ont pas encore démarré. Le ministre de l'Equipement, responsable de l'opération, soulève des problèmes d'ordre foncier. Selon ce dernier, les terrains ne seraient pas encore disponibles, l'expropriation prévue n'ayant pas été effectuée. Version totalement démentie par le wali de la région Tanger-Tétouan, Moulay Mehdi El Alaoui, présent lors de la réunion. Pour ce dernier, les terrains auraient été expropriés et disponibles depuis «belle lurette«. Mais ce qui risque vraiment de perturber l'opération est le préavis de grève lancé par les syndicats espagnols du port d'Algésiras du 9 au 11 juillet prochains, période de la plus grande affluence. Les Espagnols ont fourni à la partie marocaine l'assurance que ceci ne perturbera pas le bon déroulement du transit, et que toutes les mesures ont été prises pour éviter le blocage du trafic.A. A.