Affaires

CHU Rabat-Salé: Des astuces pour réduire la facture des médicaments

Par | Edition N°:895 Le 15/11/2000 | Partager

. Plus de 3.000.000 de DH ont été économisés depuis 1993 grâce aux opérations d'échange de médicaments avant péremptionLes opérations d'échange de médicaments avant la péremption ont permis d'économiser au CHU Rabat-Salé depuis 1993 jusqu'à juin 2000, plus de 10% de l'enveloppe budgétaire annuelle réservée aux produits pharmaceutiques, soit plus de 3.000.000 DH. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par ce centre hospitalier, universitaire, sous l'impulsion de son directeur M. Omar Cherkaoui. Il est à noter que l'opération d'échange de produits pharmaceutiques proche de la date de péremption entre dans sa huitième année. L'objectif principal de ce processus est d'éviter l'aspect périssable des médicaments qui sont en général stockés dans les pharmacies hospitalières. Au départ, l'opération s'est intéressée aux médicaments dont la date de péremption est inférieure à 6 mois. Depuis 1994, le système d'échange a été élargi pour toucher les médicaments et dispositifs médicaux sans limite de date de péremption. Aujourd'hui, les dates de péremption des produits cédés sont de plus en plus éloignées pour passer de 12 à 18 mois.Selon le Dr. Mohammed Anwar Cherkaoui, chef de service d'information et de communication du CHU Rabat-Salé, les cessions de produits pharmaceutiques que la direction du centre a coordonnée entre les établissements hospitaliers est d'une valeur de 71.000 DH pour l'année budgétaire 1999-2000 dont 87% pour les médicaments et 13% pour les dispositifs médicaux, soit une économie de 7.800 DH/mois. Le but consiste également à maîtriser les commandes à travers l'utilisation complète des stocks avant la péremption«, ajoute-t-il. L'année budgétaire 1999-2000, a connu ainsi une diminution de 48% de la quantité cédée par les pharmacies du CHU par rapport à l'année précédente.Pour accompagner cette démarche, la direction du CHU a procédé à l'aménagement des locaux, au redéploiement du personnel et l'informatisation des procédures pour une meilleure gestion des stocks. Ces actions menées d'abord à l'hôpital Ibn Sina, ont été élargies par la suite aux autres établissements hospitaliers du CHU Rabat-Salé. Ce grand projet est confié par appel d'offres à une société spécialisée en informatique et le suivi est assuré par un comité de pilotage. Le système devra être entièrement opérationnel en février 2001.Par ailleurs, il a été programmé pour l'an 2000 l'implantation de la pharmacovigilance au sein des établissements hospitaliers du CHU. Ceci devra être réalisé en collaboration avec le centre national de pharmacovigilance du Ministère de la Santé. Le programme entre dans le cadre de la sensibilisation des professionnels de santé à la nécessité de notifier les effets indésirables des médicaments (EIM).


. Marfin News: Diffusion plus largeLa lettre mensuelle de Marfin (gestionnaire de fonds du groupe Finance.com) n'est plus interne. Désormais, ce bulletin sera diffusé à un public plus large, notamment aux clients de la société. La lettre comprend en plus des informations financières du mois et des recommandations en matière de placement à l'intention des investisseurs. Tous les numéros sont disponibles sur le site www.bmcek.co.ma.. Nouveau siège pour 3M MarocLa société 3M Maroc emménage dans son nouveau siège sur la Route de Nouasseur à Sidi Maârouf à Casablanca. L'inauguration officielle est prévue le 16 novembre.. L'ASMEX et la SMAEX s'intéressent au marché nigérianL'Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) et la Société Marocaine d'Assurance à l'Exportation (SMAEX) organisent conjointement une table ronde le 24 novembre à Casablanca, sur les opportunités qu'offre le marché nigérian et les relations maroco-nigérianes.. Un nouveau site Internet sur la cultureUn nouveau site dédié à la culture vient d'être lancé. Il s'agit de maroculture.com qui est logé à l'adresse: http://www.maroculture.com. Outre des articles traitant notamment de théâtre, cinéma et arts, le site comprend une liste des événements culturels projetés.. L'agence matrimoniale UNICIS redéfinit sa stratégieAprès une année d'existence, l'agence matrimoniale UNICIS Maroc redéfinit sa stratégie. Cette décision vient suite au déséquilibre entre les inscriptions féminines et masculines. Selon les responsables de l'agence, les hommes ont plus de difficultés que les femmes à franchir le pas. Pour contrecarrer ces freins socioculturels, l'agence dirigée par une équipe française compte ouvrir ses portes pour un partenariat plus efficace avec des partenaires marocains, notamment des conseillers matrimoniaux qui puissent mieux appréhender moeurs culturelles et aspects religieux. Première expérience de cette nouvelle stratégie, le partenariat pour l'ouverture d'une agence installée à Marrakech.
  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc