Enquête

Les trésors archéologiques de la grotte des pigeons

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:4797 Le 17/06/2016 | Partager
Le plus ancien site où les humains se sont sédentarisés
Soins particuliers à l’enterrement des enfants depuis 15.000 ans
oriental_archelogie_3_097.jpg

Avec de tels trésors (coquillages perforés, cornes de gazelle, outils de pierre datés de plus de 100.000 ans), la grotte des pigeons mérite d’être classée patrimoine mondial auprès de l’Unesco. C’est au ministère de la Culture d’être persuasif (Ph. AK)

La grotte des pigeons se trouve à 2 km à l’est de Taforalt, et quelques encablures de celle du chameau. Deux grottes souvent confondues, car elles sont jumelles sur le plan géographique, toutefois différentes quant à leur nature. La première est un site archéologique, la seconde est un phénomène géologique. La première tient son nom du fait qu’une colonie de pigeons, nichait dans les cavités au-dessus de la grotte. La seconde est située à l’intérieur d’une montagne qui a l’allure d’un chameau. Concernant la grotte des pigeons, cinq institutions universitaires de renommée mondiale travaillent d’arrache-pied pour dévoiler les richesses archéologiques enfouies depuis des millénaires. Les travaux menés par des équipes de l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine (INSAP) de la faculté des sciences de l’Université Mohammed 1er d’Oujda, l’Université d’Oxford et Natural History Museum à Londres et l’Université Aix-Marseille. Sept grandes découvertes ont été réalisées jusqu’à présent, rapporte à L’Économiste Abdeljalil Bouzouggar, archéologue et professeur à l’INSAP:
- Objets de parure sous forme de coquilles marines perforées et portées comme objets d’ornementation découverts récemment dans des niveaux qui dépassent l’âge de 100 mille ans (l’ancienne date était de 80 mille ans). Ils sont donc maintenant considérés comme les plus anciens objets de parure au monde.
- La première opération chirurgicale au monde appelée «trépanation» est datée de 11 mille ans alors que les découvertes effectuées dans la grotte des pigeons précisent son âge à au moins 15.000 ans.
- La découverte d’indices de sédentarisation d’environ 15.000 ans, plus ancienne de 3.000 ans que celle du Proche-Orient. Taforalt est donc le plus ancien lieu où les humains sont devenus sédentaires.
- Les nouvelles découvertes ont démontré que le mouflon à manchettes a tenu une place importante dans la vie des humains dans ce haut lieu de l’histoire ancienne puisqu’on le trouve enterré avec leurs morts d’il y a 15.000 ans.
- L’étude des charbons de bois trouvés dans la grotte a permis d’identifier les espèces végétales utilisées par les humains de l’époque et dont certaines ont des propriétés connues dans l’apaisement des douleurs.
- Des études récentes ont démontré que les humains dans la grotte ont accordé des soins particuliers à l’enterrement des enfants il y a 15.000 ans, prouvant ainsi qu’ils avaient une place importante dans leur société
- Les chercheurs marocains et ibériques sont unanimes pour confirmer que des échanges ont eu lieu entre les populations des deux rives de la Méditerranée il y a moins de 20.000 ans. Résultats qui ont été récemment présentés lors du colloque international organisé par l’Institut méditerranéen des recherches avancées à Marseille.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc