Entreprises

IT: L’Apebi multiplie les challenges

Par Amine ATER | Edition N°:4782 Le 27/05/2016 | Partager
La Fédération lance un salon dédié à l’IT en septembre
Big data, éditeurs & intégrateurs de solutions, opérateurs télécoms…, les prestations

Après avoir décroché un contrat performance le 5 mai dernier, la Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (Apebi) vient de décliner la suite de sa stratégie, notamment l’organisation d’un salon dédié au business IT. «Il nous fallait un outil de communication et accessoirement une vitrine de notre savoir-faire», précise Lotfi Riffi, vice-président de l’Apebi. En effet, grâce à l’Africa IT Expo (Aitex) la corporation ambitionne de se positionner en tant que précurseur africain au service des pays partenaires dans le cadre d’une feuille de route. Cette 1re édition de l’Aitex devrait se tenir entre le 21 et le 24 septembre prochain à Casablanca. L’évènement privilégiera les rapports Sud-Sud et les échanges multilatéraux internationaux, notamment au niveau de l’offshoring. Le salon permettra aux distributeurs, fournisseurs de technologie, intégrateurs de solutions, éditeurs, opérateurs télécoms, fonction de gestion… offshoreurs, protection des données ou encore spécialistes du big data de mettre en avant leurs solutions. «Nous souhaitons mettre l’accent sur les applications développées localement et orientées B to B ou B to C», explique Riffi. La cible prioritaire des organisateurs du salon est constituée de directeurs de systèmes d’information (DSI) et de décideurs d’organismes publics ou privés (africains et européens). Fort d’un partenariat avec Maroc Export, le salon devrait abriter 1.000 rendez-vous B to B entre opérateurs marocains et étrangers. Les  opérateurs africains qui participeront à l’Aitex pourront également visiter les installations IT de Casablanca, notamment des incubateurs comme le Technopark ou des zones comme Casanearshore. Le salon devrait également accueillir quelque 50.000 visiteurs, dont 200 décideurs ou encore 200 exposants. En plus des conférences thématiques, l’événement abritera des work-shops techniques qui devraient proposer des applications opérationnelles.
Sur un tout autre registre, l’Apebi a annoncé récemment la mise en place d’écosystèmes couvrant 5 filières, notamment la gestion de relation clients (CRM) qui devrait créer 15.000 emplois directs avec un impact de 1,6 milliard de DH sur la balance commerciale. L’externalisation des processus d’entreprise (BPO) table sur la création de 12.500 postes pour 3,2 milliards de DH d’impact sur la balance commerciale. L’externalisation des métiers liés aux technologies de l’information (ITO) fait également partie du lot avec un impact estimé de 3,4 milliards de DH sur la balance commerciale et quelque 12.500 emplois… Pour l’heure, le secteur IT revendique un chiffre d’affaires de 7,6 milliards de DH. A terme, les contrats performance devraient générer 18 milliards de DH supplémentaires. Concrètement, les mesures prévues pour la mise en place de ces écosystèmes portent d’abord sur un soutien financier. Il s’agit notamment d’une prime à l’investissement, une autre de croissance, en plus d’une contribution à l’IR et un appui à la formation.

Start-up: Force de frappe à l’export

Cette 1re édition de l’Aitex compte mettre en avant la scène start-up qui connaît une certaine dynamique depuis 2 ans. En plus d’un concours dédié à ces TPE innovantes, le salon leur permettra d’étendre leur rayon d’action au niveau continental, voire leur donner une force de frappe à l’export.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    courrier@leconomiste.com
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc