Evénement

TangerMed: APM rafle le 2e quai à conteneurs

Par Ali ABJIOU | Edition N°:4741 Le 31/03/2016 | Partager
1.600 mètres de long avec une capacité à terme de 4,2 millions de conteneurs
L’investissement prévu est de 8,2 milliards de DH
L'entrée en service pour 2019

APM Terminals a finalement eu la main sur le deuxième terminal à conteneurs du port TangerMed II. Ce terminal, dénommé TC4, aura une longueur de 1.600 mètres et une capacité totale de 4,2 millions de conteneurs EVP (le standard en la matière) par an. Le contrat de concession, signé hier à Rabat, devra courir sur 30 ans avec une date d’entrée en service prévue en janvier 2019. L’investissement total devra être à la hauteur avec 758 millions d’euros, soit un peu plus de 8,2 milliards de dirhams. Ils devront financer l’infrastructure, les superstructures et les équipements de gestion de terminaux. Une extension est prévue dans le cadre du programme. Elle devra porter sur un quai de 400 mètres, soit une capacité additionnelle de 1 million de conteneurs. Vu la croissance du trafic maritime, il est probable que cette option sera prise au plus vite. En effet, les estimations de trafic pour 2030 tablent sur une nette croissance avec un trafic global de plus de 31 millions de conteneurs, ce qui reste très plausible, le potentiel passant à portée au niveau du détroit dépasse actuellement les 40 millions de conteneurs. Il était temps de se mettre en place. Dès 2014, les deux premiers terminaux du complexe portuaire ont commencé à fonctionner à plaine capacité, il devenait nécessaire d’accélérer le rythme de mise en place de TangerMed II.
«La conclusion de la concession du terminal à conteneurs TC4 ouvre la perspective, d’un nouvel objectif avec un trafic annuel désormais visé de 9 millions de conteneurs EVP qui nous permettrait d’intégrer les vingt premières plateformes portuaires mondiales» affirme Fouad Brini, président du conseil de surveillance de l'Agence spéciale Tanger-Méditerranée, TMSA.
Pour APM, il s’agit d’un véritable défi vu qu’il s’agira du premier terminal automatisé sur le continent africain. Ce qui devrait permettre de réduire les délais d’attente des navires et d’augmenter la productivité des installations. Son schéma sera calqué sur les solutions implémentées au terminal APM de Maasvlakte II à Rotterdam qui a démarré l’année dernière, selon Kim Fejfer, PDG d’APM Terminals .
APM Terminals mettra en place une nouvelle organisation et fera appel à de nouvelles ressources humaines pour la réalisation et la gestion de la plateforme de stockage de conteneurs, des bâtiments, des équipements et des systèmes intégrés automatisés.
Côté marocain, on ne cache pas sa satisfaction de s’allier à un opérateur de premier rang qu’est APM Terminals. «L’attribution de cette nouvelle concession ouvre la voie à une nouvelle phase dans le partenariat avec APM Terminals. Cet investissement d’envergure renforce davantage notre position auprès des acteurs maritimes et portuaires en termes de proposition de valeur», tient à préciser le patron de l’Agence, ce qui a permis au Maroc d’atteindre la 16e place dans le classement mondial du Cnuced et au complexe portuaire de se hisser à la 46e place mondiale.
Le TC4 devra venir en complément des autres quais exploités dans le cadre de TangerMed, le premier du nom. C’est le cas du premier quai, le TC1 exploité aussi par APM Terminals. D’une longueur de 800 mètres, il a démarré son exploitation après l’inauguration royale du complexe TangerMed en 2007. L’investissement consenti à l’époque avait été de près de 1,8 milliard de dirhams. Il a été suivi par un deuxième quai concédé à la société Eurogate, de taille et capacité similaires, entré en service en 2008. Le dernier à entrer en scène sera le TC3, dont la concession avait été attribuée à Marsa Maroc. Ce dernier devra partager la longue darse du TangerMed II en exploitant un quai de 800 mètres avec une capacité de 1,3 million de conteneurs. Ce quai devra entrer en service en novembre 2019 avec à la clé un investissement de 240 millions d’euros, soit l’équivalent de 2,6 milliards de dirhams.

Les futurs terminaux de TangerMed II

tanger_med_apm_041.jpg

 

■ TC4
Opérateur: APM Terminaux
Investissement: 758 millions d’euros
Trafic: 4,2 millions de conteneurs EVP
Durée de la concession: 30 ans
Démarrage opérationnel: Janvier 2019
Linéaire de quai: 1.600 m, extensibles
à 2.000 m
■ TC3
Opérateur: Marsa Maroc
Investissements: 240 millions d’euros
Trafic: 1,3 million de conteneurs EVP
Durée de la concession: 30 ans
Démarrage opérationnel: Novembre 2019
Linéaire de quai: 800 m

■ Investissement
Total projet: 13  milliards de DH
Phase I: 10 milliards de DH
(digues-quais-dragages)
Phase II: 3  milliards de DH
(quais-remblais-digue secondaire) 

■ Données techniques
Volume remblais: 28 millions de m3
Volume dragages: 3 millions de m3
Technique: caissons-blocs pleins-remblais
Consortium: Bouygues-Bymaro-Saipem-Somagec-Besix

 

Course serrée

Il y a déjà près d’une année que les travaux des digues du port TangerMed II avaient été bouclés. Mais les négociations ont pris un peu plus de temps que prévu. En effet, APM devait se battre pour le TC4 avec un redoutable concurrent, le coréen Hanjin. Tout comme APM, ce dernier est lui aussi installé de l’autre côté du détroit, à Algésiras, où il exploite un terminal semi-automatique, une capacité additionnelle n’étant pas un luxe pour des opérateurs de cette taille. A noter que le futur opérateur doit non seulement aménager le terrain mais aussi acquérir l’équipement portuaire: grues cavaliers et Post-Panamax, entre autres. Un équipement qui est fabriqué sur commande et dont l’acquisition prend du temps en fonction du carnet de commandes des fournisseurs.

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc