Habillage_leco
Courrier des Lecteurs

Les surprises des élections...

Par L'Economiste | Edition N°:4605 Le 10/09/2015 | Partager

■ PJD: Une avancée spectaculaire!
Le PJD est le grand vainqueur des élections. Il est en effet arrivé en tête des élections régionales. Il a également remporté les communales en termes de «voix» obtenues. Le parti a en effet décroché 1,5 million de voix contre 1,33 million pour le PAM et 1,07 million pour l’Istiqlal. Des résultats excellents comparés aux 600.000 voix décrochées en 2009. Les élections ont permis au PJD d’avoir la mainmise sur la plupart des régions du Royaume et de se préparer de façon favorable aux prochaines élections législatives, qu’il devrait à mon avis remporter haut la main. Remporter les élections communales et régionales garantit bien évidemment une grande visibilité dans les circonscriptions et un maillage qui couvre tout le pays.
S.A.
■ USFP: Le grand perdant
Le grand perdant du scrutin reste l’USFP qui a perdu deux places entre deux scrutins, dégringolant de la 4e à la 6e place. Le parti est en effet passé de 11,6% avec 3.226 sièges en 2009 à 8,3% et 2.656 sièges. Des figures de renom telles que la députée Rachida Benmasoud et Younès Moujahid (SNPM), têtes de liste à Rabat, ne sont même pas parvenus à dépasser le seuil de 6%. C’est ainsi que la citadelle de Rabat a été perdue. Le parti n’y sera représenté que par deux sièges à la circonscription de Souissi.
K.T.
■ Une stratégie de communication agressive!
Impressionnant. Lors des élections, tous les grands partis ou presque ont misé sur une stratégie de communication agressive et efficace, notamment sur le web. Ils ont également multiplié les slogans courts et percutants. Ainsi, le PAM n’a pas hésité à s’inspirer du fameux slogan «Yes, We Can» de Barack Obama pour le transformer en «Yes, we PAM». Les grands partis ont également utilisé à bon escient la darija, une langue qui parle directement au citoyen ! Il y a même eu des applications mobiles qui ont été créées spécialement pour l’évènement, comme par exemple le «Votez UPAM» du PAM.
H.S.
■ Résultats: Le PJD, premier parti du pays
Le PAM et l’Istiqlal peuvent se rassurer comme ils veulent, ils sont arrivés premiers en termes de voix uniquement car ils ont présenté le plus grand nombre de candidats dans le pays et particulièrement dans les campagnes. Cependant, en termes d’adhésion, de militantisme ou encore de véritable popularité, le PJD représente maintenant le premier parti du Royaume.
Pourquoi? Parce que contrairement aux autres partis, il possède un excellent site internet ! Parce que contrairement aux autres partis, il possède une page facebook authentifiée ! Parce que contrairement aux autres partis, il possède un chef charismatique qui s’exprime souvent en darija! Parce que contrairement aux autres partis, il possède une vraie démocratie interne! Parce que contrairement aux autres partis, il oblige tous ses députés à contribuer financièrement aux caisses du parti! Je pense que si les Marocains ont voté PJD, ce n’est pas parce que ce parti est le meilleur, c’est simplement que les autres semblent totalement incapables de se renouveler et de se professionnaliser. Les Marocains voient clairement que les anciens partis administratifs ont extrêmement mal vieilli. Espérons que les autres partis sachent se ressaisir et se remettre un peu en question.
T.G.

                                                                     

■ Uber? Trop cher!

L’entreprise Uber est vouée à l’échec selon moi. En effet, ses prix sont beaucoup trop élevés et complètement dissuasifs pour les clients habituels des taxis. Ainsi, pour un trajet du boulevard Massira à Casa-Port, le prix de la course est de 40 DH, soit 4 fois le tarif habituel!
A mon avis, il faut absolument que la compagnie revoit ses tarifs si elle veut survivre. Pour le moment, la société cible avant tout les touristes, les hommes d’affaires mais également tous ceux qui désirent un service rapide et de qualité loin des désagréments des embouteillages et des parkings pour se garer.
H.S.

                                                                     

Much Love récompensé

■ Une véritable honte!

Je suis totalement outré et choqué d’apprendre que la comédienne Loubna Abidar a reçu le prix de la meilleure actrice au festival du film d’Angoulême  pour son rôle dans Much Loved de Nabil Ayouch. Le long métrage a par ailleurs été sacré meilleur film de la compétition! Je trouve cette nouvelle scandaleuse. Ce film est à mon sens «pornographique» et insulte les Marocains et les Marocaines. Il porte atteinte à l’image du Maroc et incite les mineurs à la débauche. Un véritable festival de sexe et de vulgarité, dans lequel l’art n’a absolument pas sa place! C’est tout bonnement honteux!
F.A.

■ Ça leur apprendra…
 Je suis bien heureuse que le film «Much Loved» ait été récompensé. Que j’aime ou pas cette œuvre, là n’est pas la question. Le véritable problème réside dans la liberté de voir ce film ou non. Cette récompense est donc une réponse amère à tous ceux qui veulent décider à notre place!
S.O.

                                                                     

■ Ratification du protocole facultatif à la Cedaw
J’ai été surpris d’apprendre que le Maroc vient de ratifier le protocole facultatif à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW). Il était temps de franchir un pas de plus concernant les droits de la gent féminine au sein du Royaume. Les femmes sont en effet reléguées au second rang aussi bien dans l’espace public que dans le monde du travail. Elles n’occupent qu’une place secondaire dans la société marocaine, une société avant tout réservée aux hommes. Il est temps de changer la donne! Il est temps que les femmes revendiquent leurs droits!
Une lectrice énervée
■ Casablanca: Une situation encore plus chaotique qu’avant
Le maire sortant de Casablanca a fait son discours de départ en déclarant: «Je quitte la mairie de Casa le devoir accompli». Oui monsieur le maire, très accompli… Casablanca est désormais une ville sale jonchée d’ordures… Les routes y sont parsemées de crevasses. Il y a par ailleurs des chassis à dos d’âne par milliers non conformes en termes de taille ou de signalisation,  extrêmement dangereux pour les automobilistes, notamment la nuit. Le tracé du tramway est quant à lui irrégulier et non conforme avec des couloirs très étroits pour les automobilistes, les taxis et les autobus. La circulation dans la ville est de plus en plus chaotique avec des ronds-points où personne n’a la priorité, ce qui provoque bon nombre d’accidents et de conflits. On peut continuer comme ça pendant des heures car la liste est encore longue! J’espère sincèrement que les choses vont réellement changer avec le nouveau maire
A.F.
■ Une dégradation de notre vie sociale!
Que les Marocains soient de plus en plus connectés, je ne vois pas en quoi la nouvelle est réjouissante. La relation binaire que nous développons vis-à-vis de nos «devices» est particulièrement dangereuse.  La tablette, le smartphone ou encore le PC ne seront jamais en mesure d’interagir avec nous, d’émettre des feedsback susceptibles de corriger certains de nos comportements vicieux. De plus, les générations Y et Z sont de plus en plus accros à une vie virtuelle qui les éloigne de la réalité.
Une chose est sûre, nous assistons à une véritable dégradation de notre vie sociale. Reste plus qu’à espérer que les nouvelles technologies nous réunissent à nouveau.
 J.P.
■ Projet d’aménagement de Sidi Moumen: Une bonne initiative!
J’ai été agréablement surpris d’apprendre l’homologation d’un plan d’aménagement pour Sidi Moumen en lisant votre article sur le sujet paru le 4 septembre dernier. Sidi Moumen a en effet depuis toujours connu des dysfonctionnements urbains de toute sorte, faisant de ce quartier une zone enclavée et dévalorisée au développement ralenti. Le quartier est en effet connu pour la forte présence de bidonvilles et d’habitats insalubres, mais aussi pour sa forte densité de population. Le lieu est également caractérisé par un manque flagrant d’espaces verts et par un lourd déficit en termes d’équipements structurants dans le domaine sportif, de loisir, d’animation culturelle et de formation professionnelle. Fort heureusement, ce plan d’aménagement permettra de reconvertir les carrières en espaces verts, de mettre en place un parc urbain et d’implanter une cité dédiée à l’automobile. Tout ceci permettra concrètement aux habitants de la région de bénéficier de plus d’espaces verts, de mettre la main sur un emploi plus facilement et de s’adonner à divers loisirs parmi lesquels la pétanque, le tennis ou encore le basket-ball. Un projet qui va réellement tirer vers le haut cette partie de Casablanca à la réputation jusqu’à présent plus que douteuse!                   

J.K.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc