Competences & rh

Stratégie/Bientôt du recrutement sur mesure

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:4504 Le 14/04/2015 | Partager
Un programme international de stages en entreprise
Il connecte les diplômés à l’emploi en Méditerranée
Objectif: Recruter les jeunes dans leur pays d’origine

Nom de code: HOMERe (High Opportunity for Mediterranean Executive Recruitment).

Les derniers chiffres communiqués par le Haut Commissariat au Plan, concernant les trois premiers trimestres 2014, montrent un taux de chômage plus important chez les diplômés du supérieur

Ce programme a pour vocation de connecter les diplômés au monde de l’entreprise méditerranéenne au moyen de stages internationaux. 9 pays méditerranéens sont partie prenante: l’Algérie, l’Égypte, l’Espagne, la France, la Grèce, l’Italie, le Liban, le Maroc et la Tunisie. Après son récent lancement à Marseille, il a été présenté à Marrakech, par le responsable du projet, Léo Vincent, et le responsable du programme désigné pour le Maroc, Abdellah Menou, également directeur de l’Académie internationale Mohammed VI de l’Aviation Civile de Casablanca. Et comme le précise Vincent « chaque pays doit s’approprier et gérer le programme en fonction de ses spécificités et de ses besoins. Un comité de sages issus des différents pays va être créé en ce sens afin de s’assurer que toutes les actions entreprises soient bien en conformité avec leurs attentes». Rien d’élitiste donc de ce côté, il s’agit bien d’un partenariat gagnant-gagnant. Par contre, le programme démarre avec les étudiants les plus talentueux de chaque filière, pour assurer aux entreprises des stagiaires de qualité en vue d’une embauche sans mauvaises surprises. Fort de ses axes, entre formation, mobilité, emploi et développement du secteur privé, le programme a été labellisé par l’Union pour la Méditerranée. Une garantie qui aide à décrocher des financements.
La première entreprise à avoir fait appel aux services d’HOMERe pour le Maroc est Somei, créateur de logiciels pour services publics, filiale de la Société des Eaux de Marseille. Pour son directeur de projets à Rabat, Patrice Le Ster, «ce programme est avant tout une garantie de qualité.

Pour la même période, ce sont également les populations les plus jeunes, qui face à l’ensemble des actifs au Maroc, sont les plus touchés par le chômage

Ce qui coûte cher à une entreprise, c’est bien de rater son recrutement». C’est ainsi que Sara et Mariame, qui ont bénéficié d’un programme d’échange universitaire en Master 2 à Brest, ont enchaîné avec un stage de 6 mois au sein de Somei à Marseille, avant d’être recrutées dans sa filiale marocaine en tant qu’ingénieurs informaticiens.
HOMERe se destine aux entreprises du bassin méditerranéen qui ont des activités partagées (filiales, donneurs d’ordres, clients, fournisseurs, etc.) dans d’autres pays de la région ou qui y envisagent un développement à court et moyen terme. C’est également pour les étudiants une ouverture sur les opportunités qui existent dans leur pays d’origine pour des premiers emplois de qualité. Le programme les accompagne tout au long de leur recrutement et se destine également à ceux qui ont opté pour la création d’entreprise. Une bonne manière de maintenir les talents dans les futures zones de croissance et d’assurer ainsi les marchés de demain.

 

Quelle adéquation formation/emploi au Maroc?

La réponse n’est pas glorieuse. Pour en parler, était invité Mohamed Ezzahou, conseiller au cabinet du ministre de l’Emploi et des affaires sociales. Entre problèmes de spécialités, taux très élevé du secteur informel, problèmes de gouvernance du marché, faible mobilité des chercheurs d’emploi,... le pays a bien du mal à faire l’adéquation entre la formation et l’emploi. Pour apaiser le taux de chômage qui atteint les 10% en 2014, de nombreux chantiers s’imposent au Royaume. Les jours heureux viendront quand le pays bénéficiera d’une croissance durable génératrice d’emplois, d’un meilleur climat des affaires, de l’amélioration de la productivité de la main d’œuvre et du rôle crucial de la représentativité et du dialogue social.

Stéphanie JACOB

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc